Maroc : le baiser interdit d’un couple d’ados donnent des idées de « kiss-in »

Le couple d’adolescents, arrêtés la semaine dernière au Maroc pour « atteinte à la pudeur »
Le couple d’adolescents, arrêtés la semaine dernière au Maroc pour « atteinte à la pudeur »
Le couple d’adolescents, arrêtés la semaine dernière au Maroc pour « atteinte à la pudeur »

Le couple d’adolescents, arrêtés la semaine dernière au Maroc pour « atteinte à la pudeur », a bénéficié d’une remise en liberté provisoire. En Parallèle, des « kiss-in » s’organisent dans le pays.

Ce qui aurait dû être un simple baiser entre amoureux s’est transformé en un véritable cauchemar. Le couple d’adolescents, arrêtés la semaine dernière à Nador, dans le nord du Maroc, a été libéré, dans l’attente d’un procès.

Les deux collégiens âgés de 14 et 15 ans s’étaient embrassés devant leur établissement scolaire et avaient immortalisé ce moment en se prenant en photo et la publiant sur leur compte Facebook.

Un geste qui leur a coûté, à eux ainsi qu’à l’auteur du cliché, un placement en détention provisoire dans un centre pour mineurs, avant que le procureur général approuve ce lundi la liberté provisoire dans l’attente du jugement prévu vendredi.

Ce nouveau remue-ménage au royaume chérifien a fait le tour du monde. Sur la toile, les internautes se disent outrés par cette arrestation. Ainsi, pour marquer leur solidarité aux jeunes adolescents, des couples ou de simples amis du Maroc et d’ailleurs ont organisé des séances de baisers.

« kiss-in »

Sur Facebook et Twitter, de jeunes Marocains ont à leur tour posté des photos similaires afin de marquer le coup et dénoncer l’hypocrisie du gouvernement. Les internautes s’indignent de voir qu’un jeune couple est arrêté pour un simple baiser alors que des pédophiles agissent librement dans le pays. Sans compter la montée du tourisme sexuel dans le royaume et face à laquelle l’Etat s’accommode.

Les soutiens au jeune couple vont encore plus loin puisqu’ils entendent se réunir mercredi à Mohammedia, entre Casablanca et Rabat, et samedi devant le Parlement, à Rabat, pour des séances de « kiss-in » ! Une page Facebook a été créée pour l’évènement : #FreeBoussa.

Il y a de fortes chances pour que ce type de manifestation soit réprimée, mais les jeunes contestataires veulent transmettre le message qu’au Maroc tous les couples s’embrassent. Une action similaire avait été organisée dimanche devant l’ambassade du Maroc à Paris.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*