Mathurin Aliou Diabang : Baron de la drogue de Thiès

Prison prisonnierIl est le prototype d’un dealer rompu au trafic. Teint noir, silhouette svelte, nez épaté, Mathurin Aliou Diaban, condamné à 15 ans de réclusion criminelle, dissimulait ses activités délictuelles derrière la vente de produits cosmétiques.

Ce natif de Kafountine a, pendant plusieurs années, entretenu son lucratif business impunément. A 50 ans, il est en train de regretter ses actes qui le maintiennent derrière les barreaux. Alors qu’il devait être au chevet de sa famille vivant au bled. Il est resté longtemps cet homme «affable» qui cherchait son pain quotidien à la sueur de son front.

En 2005, il succombe à la tentation en intégrant le milieu interlope de Thiès. Pourtant, la chance ne lui sourit pas mais il s’entête à exercer encore le trafic de chanvre indien. A deux reprises, il a fait l’objet de poursuites judiciaires et se voit condamner à des peines fermes de 2 ans et 3 ans.

Malgré ses bisbilles avec la justice, il faut reconnaître à ce baron de la drogue à Thiès son art de tromper la vigilance des gendarmes et des douaniers. A chacun de ses voyages, il réussissait toujours à se faufiler entre les mailles de la douane. De sa Casamance natale à Thiès où  il vivait, Diabang a réussi à faire entrer plus d’une centaine de kilogrammes de chanvre indien. Il n’était pas à son coup d’essai.

A la barre, il avoue : «A deux reprises, j’ai amené de la drogue de la Casamance», reconnaît-il. Il était évidemment doué : il conditionnait le produit prohibé qu’il dissimilait par petite quantité dans des sacs  contenant des oranges ou des pains de singe.  Marié à une épouse et père de 8 enfants, l’accusé comptait sur les retombées de ce trafic pour nourrir sa famille. Il sera rattrapé par la justice le 23 février 2009 après une banale opération de sécurisation.

Les éléments de la police de Diamaguène Sicap-Mbao interpellaient son neveu Abou Diatta  en possession d’un sac de voyage contenant 11 kg de chanvre indien. En vérité, celui-ci travaillait pour son oncle Mathurin Aliou Diabang demeurant à Thiès. La Police fait une descente chez lui et découvre une quantité de 106 kg de chanvre indien conditionnés et dissimulés  dans deux sacs.  Fin de parcours d’un baron…

Justin GOMIS

justin@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*