Mauritanie: Un référendum sur le Sénat

mauritania electionsLe président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé mardi un référendum constitutionnel pour la suppression du Sénat.

En déplacement ce mardi à Néma, dans le sud-est du pays, pour une visite de trois jours, le Président Abdel Aziz a affirmé qu’il “proposerait la suppression du Sénat”.

Il a ajouté, sans préciser de date, que son gouvernement va convier “toute la classe politique pour un dialogue autour de cette question qui sera par la suite soumise à un référendum constitutionnel”.

Pour le chef de l’Etat mauritanien, le Sénat qui est la chambre haute du Parlement formée de 58 membres et dominée par la majorité présidentielle, allonge la durée des procédures alourdissant ainsi le “processus d’adoption des lois”.

M. Abdel Aziz suggère de créer à la place du Sénat des “conseils régionaux” dont les membres élus seront “constitués des ressortissants des régions qui veilleront au développement économique et social” de leurs localités.

Il a appelé “toutes les parties” à participer à un dialogue qui sera organisé notamment autour de ces changements constitutionnels.

Il a affirmé donner à ses opposants “trois à quatre semaines” pour prendre leur décision s’agissant de leur participation à ce débat.

Les dernières élections sénatoriales organisées en Mauritanie remontent à 2010.

M. Aziz doit inaugurer à Néma une usine de lait d’un coût de 17 millions de dollars et d’une capacité de production de 30.000 litres par jour.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*