Mauvaise étiquette collée à l’Assemblée nationale : Niasse rétablit la dignité du député

Moustapha Niasse rempile à la présidence de l'Assemblée nationale

Les critiques portées contre l’Assemblée et les députés, à l’issue de la dernière élection du bureau, ne sont pas du goût de Moustapha Niasse. Dans son allocution de clôture de session, le président de l’As­semblée nationale a démonté d’un revers de la main les thèses qui sous-tendent l’ineffectivité des ruptures annoncées au début de la 12e Législature.

Visiblement très touché par ces critiques, Moustapha Niasse souligne : «La rupture n’est pas au singulier. Elle doit être au pluriel. La rupture au singulier est un coup de hache qu’on donne sur du bois pour faire du feu. Les ruptures que nous avons annoncées à l’Assemblée, c’est un exercice linéaire qui s’étale dans le temps.»

Par ailleurs, rappelle Niasse à tous ceux qui collent une mauvaise étiquette aux parlementaires : «Les dé­putés ne dorment pas. Ils travaillent dans les instances de l’As­sem­blée, dans leur bureau, chez eux.»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*