Me Assane Dioma NDIAYE, Avocat D’imam NDAO Et Autres : « Nos Clients Veulent Être Jugés Dans Un Délai Raisonnable »

Le procès des 32 présumés terroristes qui repris hier, à la salle 4 du palais de justice de Dakar ne s’est pas poursuivi.

L’audience a été renvoyée au 9 avril prochain sur demande du procureur de la République, qui a soulevé des « irrégularités » dans l’ordonnance de renvoi. Une requête acceptée par le juge malgré les contestations de la défense qui souhaite le démarre effectif du procès.

« Nos clients veulent être jugés dans un délai raisonnable car c’est un droit légitime. Ils ont capitalisé 30 mois de détention. Les arguments du procureur ne sont pas fondés. Si c’est le cas, cela justifie que nos clients ne s’attendent pas à un procès équitable. On ne comprend pas par quelle magie va se fonder le tribunal pour renvoyer le procès », a déclaré Me Assane Dioma NDIAYE, de la défense.

Seulement, les véhémentes protestations de l’avocat des accusés, n’auront pas empêché au juge de suivre le procureur. « Le tribunal, constatant que les accusés Alpha DIALLO et Mouhamadou Lamine MBALLO alias Zirfifly, identifiés dans l’ordonnance de renvoi et cités dans la motivation, n’ont pas été mentionnés dans le dispositif, a estimé que l’affaire n’est pas en état d’être jugée, par application de l’article 252 du Code de procédure pénale et par conséquent, ordonne le renvoi de l’affaire au 9 avril », a tranché le juge Samba KANE.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*