Me Babou, avocat de Khouraichi Thiam : «Au Sénégal, on ne tue plus les hommes civilisés par les armes, mais par la presse»

Me ABDOULAYE BABOU«Au Sénégal, on ne tue plus les hommes civilisés par les armes, mais par la presse». C’est du moins l’avis de l’avocat Abdoulaye Babou, qui estime que les journalistes de la Gazette, en mettant en cause son client dans le numéro 22 de l’hebdomadaire titré «Pêche illicite : Saer Seck réclame la tête de Khouraichi Thiam», ont diffamé l’ancien ministre de la Pêche.

A la barre, les avocats de Khouraichi Thiam ont réclamé 1 milliard de FCfa de dommages à Saer Seck du Gaipes et au directeur de publication de la Gazette, Pape Amadou Fall. Ce dernier pour sa part estime n’avoir fait que livrer à ses lecteurs des informations déjà publiées dans les rapports de l’Inspection générale d’Etat (Ige) et de l’Ong Greenpeace.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*