Me El Hadji Diouf : «S’il y a dans «Bennoo Bokk Yaakkar» des colonels et des caporaux, moi je ne serais jamais un caporal»

Affaire Habré Me ElHadji Diouf fustige le processusMe El Hadji Diouf est très remonté contre le fait que dans la coalition «Benno Bokk Yaakaar», des leaders comme Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng soient privilégiés au détriment des autres chefs de parti.

«Il faut que Macky Sall soit plus conséquent et qu’il dise la vérité à ses partenaires. Il faut qu’il traite directement avec les chefs de partis partenaires, s’il veut être réélu. Tous les partis sont d’égale dignité. Ils n’ont pas besoin d’être derrière un chef d’un autre parti pour négocier avec le président. Que le président arrête les intermédiaires, les présidents des sous coalition là. Que Macky Sall soit plus conséquent et moins frileux. Il n’a qu’à prendre ses responsabilités et dire niet à ces soi-disant dinosaures, dont l’avenir politique appartient au passé. Leur avenir est brisé», tempête-t-il dans un entretien avec «Le Populaire».

Il dit toujours exiger de la considération et du respect. «Je ne suis l’esclave de personne. Je suis un allié, pas un esclave. Si demain, cette coalition continue de fonctionner en privilégiant d’autres intérêts, en mettant des gens finis, des dinosaures, devant la jeunesse, devant nous, je suis prêt à quitter la coalition, pour aller seul à la Présidentielle. Je n’accepterais pas cette formule qui met les leaders de parti au-dessus d’autres leaders de parti au sein de la même coalition. S’il y a dans «Bennoo Bokk Yaakkar», des colonels et des caporaux, mois je ne serais jamais un caporal», avertit-il.

Par SenewebNews

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*