Me El Hadji Moustapha Diouf, Me Ousseynou Gaye, Me Jean Sylva et Me Ibrahima Diaw sont commis par la mairie pour défendre Khalifa Sall poursuivi pour corruption, faux et usage de faux

Constituée partie civile dans l’affaire Khalifa Sall, la mairie de Dakar a commis quatre avocats pour défendre le maire poursuivi pour corruption, faux et usage de faux…

Selon la Rfm qui donne l’information, le tonitruant avocat Me El Hadji Moustapha Diouf, Me Ousseynou Gaye, Me Jean Sylva et Me Ibrahima Diaw sont commis par la mairie.

Mais celle de Me Diouf attire l’attention de tous. Pourtant, il voulait se constituer pour le défendre mais il a vu sa constitution rejetée parce qu’il est ancien député de surcroît ancien ministre. Alors qu’un ancien ministre ou ancien député ne peut pas plaider contre l’État du Sénégal pendant une durée de 3 ans depuis la cessation de ses fonctions. C’est ce que stipule l’article 11 de la loi qui régit le corps des avocats.
Reste à savoir si cette constitution sera acceptée ou rejetée.

In the Spotlight

La Turquie annonce préparer l’invasion de la Grèce

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Délivrant, au congrès provincial d’Eskişehir de l’AKP, un discours sur l’invasion actuelle de la Syrie par l’armée turque (opération Rameau d’Olivier), le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, le 17 février 2018 : « Ceux qui pensent [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*