Me Elhadji Diouf : « La femme de Hussein Habré était au courant de ma rencontre avec Déby »

Me Elhadji Diouf Presse(Dakar) Qui détient la part de vérité dans cette histoire de « trahison » qui oppose l’avocat Me Elhadji Diouf et son désormais ex client Hisséne Habré. Ce jeudi, face à la presse Me Elhadji Diouf s’est déclaré « victime d’un complot orchestré par son ancien client qui voulait se débarrasser de lui. Me Elhadji Diouf a également précisé que la femme Hisséne Habré était au courant de la rencontre qu’il a eu avec le président Tchadien.

Me Elhadji Diouf a livré ses vérités suite à la parution d’un communiqué à travers lequel son client Hisséne Habré le vilipende et l’accuse de « complicité avec les autorités Sénégalaises qui «manœuvrent à nuire sa défense»  et ce à la suite d’une rencontre avec le président Tchadien Idriss Déby.

«On cherche à me faire passer pour un traitre mais également à me jeter en pâture Je suis victime d’un complot orchestré par un homme à qui j’ai tout donné. Tout ce que  j’ai fait pour Habré Habré pendant 14 ans c’est dans l’interet de Habré y compris la rencontre avec Déby dont-il parle» a confié l’avocat allant même quelque fois jusqu’à jurer sur la tête de… « ses enfants ».

Exprimant un sentiment de «trahison» Me Elhadji a également confié que la femme de Hisséne Habré était tenue au parfum de cette rencontre qu’il a eu avec Idriss Déby dans le sens d’accélérer la libération de son client. «Pour Habré je me suis rendu dans les grands sommets internationaux juste pour rencontrer des présidents qui pourraient jouer des médiations dans son dossier sans le prévenir. Donc je n’avais pas besoin d’étendre son accord pour  rencontrer Idriss Déby. Mais néanmoins j’avais informé sa femme avant et après la rencontre».

Par ailleurs, ne voulant pas entrer dans les détails de ce face à face avec Idriss Déby l’avocat a laissé entendre qu’il y a été dans le but de pouvoir trouver un moyen d’accélérer la libération de son client. Mais également parce qu’il a constaté que Idriss Déby avait tourné le dos aux Chambre africaines, selon lui.

Malgré la publication de ce communiqué et la séparation avec Hisséne Habré, Me El Hadj Diouf refuse de déchirer sa robe d’avocat dans ce dossier et affirme qu’il va continuer le combat et réclamer sa libération plus que jamais car c’est une question d’honneur, de patriotisme et de défenseur de la cause africaine.

El Hadj Birame NDOUR

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*