Me Ousmane Ngom et Samuel Sarr cherchent-ils à s’éloigner de la Crei?

ousmane-ngom-et-samuel-sarrLa sortie de Ousmane est l’un des débats qui agite l’univers médiatique sénégalais ces derniers jours. Une “sortie de trop”, pour les uns et un “mensonge de trop” pour les autres. Des révélations du dernier ministre de l’intérieur qui ont fait sortir un autre cadre du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Samuel Sarr. Ce dernier a pris le contre-pied de toutes les déclarations du premier cité. Ces deux ministres qui ont combattu Macky Sall aux côté de Me Wade se dénigrent au moment où leurs dossiers pourrissent à la Cour de répression d’enrichissement illicite -Crei-. Cherchent-ils à s’éloigner de cette juridiction?

Annoncés devant la juridiction qui a emprisonné et dépossédé Karim Wade et Tahibou Ndiaye de leurs biens, Ousmane Ngom et Samuel Sarr sont en train de s’en éloigner de plus en plus. Dans une analyse du journal du groupe D-Média et reprise par Senego, il ressort clairement qu’Ousmane Ngom se rapproche de Macky Sall et dénigre Me Wade. Il s’éloigne de plus en plus de la Crei où il était attendu parmi les 25 dignitaires de l’ancien régime.

Interdits de sortie du territoire, en même temps que d’autres personnalités de l’ancien régime régime, les ex-ministres Ngom et Sarr sont maintenant libres de cette mesure. Mieux le premier qui a tourné casaque entre temps, a quitté le PDS. Au lendemain de la réactivation de la Crei, Me Ngom, soupçonné d’enrichissement illicite, a été entendu comme tel. Mais contrairement à Karim Wade, Aida Ndiongue, Abdoulaye Baldé, Tahibou Ndiaye, la procédure contre lui est dans une profonde dormance.

De son côté moins engagé politiquement que Me Ngom, L’ancien ministre de l’énergie et conseiller financier de Me Abdoualye Wade, a lui aussi été entendu dans le cadre de la traque sans être, jusqu’à présent, convoqué à cette fin.

A l’appréciation du nombre de dossiers qui ont été  instruits depuis la mise en place de la juridiction qui s’en charge, on à l’impression que cette cour, qui a été réactivée pour mettre un terme à la dilapidation des ressources du pays, se meurt.

Source : Senego

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*