Médiateur – « ABC était dans son rôle de défenseur des droits des citoyens»

Les proches et défenseurs du Médiateur de la République Alioune Badara Cisse, dit ABC, ont peu apprécié certaines sorties médiatiques dirigées contre leur mentor, suite de la conférence publique qu’il a animée le 24 février 2018 sur «Le Médiateur de la République face aux interpellations citoyennes».

«Pour écarter toute équivoque sur les intentions qu’on prêterait au Médiateur de la République, il urge de rappeler le rôle de cette autorité administrative indépendante, garante de l’Etat de droit et des valeurs républicaines par excellence. Cette institution… a pour mission principale de veiller à la bonne adéquation entre le fonctionnement de l’Administration et les droits des citoyens», rappellent les proches de Cissé regroupés autour du mouvement «Abcjaime».

Le Médiateur de la République, notent-il, en relevant les dysfonctionnements de l’administration qui portent atteinte aux droits des administrés lors de cette conférence, était dans son rôle de défenseur des droits des citoyens au sens des articles 1, 2 et 9 de la loi de 1999. Son indépendance est justifiée par le fait qu’il ne peut être d’aucun bord. Les articles 3 et 6 de la loi de 1999 confortent cette indépendance, en ce qu’il ne reçoit d’instruction de personne et ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions qu’il émet ou des actes qu’il accomplit pour l’exercice de sa mission. Ce qui implique qu’il soit à équidistance de l’Etat et des citoyens et ne s’intéresse aucunement à la politique politicienne. Seule la Politique au sens de l’Administration équitable, juste et efficiente de la société est au cœur de ses préoccupations», indique le texte reçu à Seneweb à cet effet.

La seule vérité est que cette Médiateur veut être une vraie institution de défenseur des droits des citoyens. Le Médiateur de la République veut plus que tout, apaiser le climat social pour un Sénégal de valeurs républicaines et d’état de droit garantis, conclut le document.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*