MEURTRES, VIOLS, AGRESSIONS, VOLS : Banlieue, otage des bandits

cas de violLoin de la quiétude des quartiers dits résidentiels de la capitale, la banlieue dakaroise, une matinée du mercredi 29 avril, est dans son vacarme habituel. De Bountou Pikine, en passant par les rues bondées de la ville de guédiawaye, à yeumbeul, l’ambiance est identique.

Les hélas des apprentis «car-rapide » et autres « ndiaga ndiaye », mêlés aux klaxons et autres vrombissements des moteurs de véhicules rendent l’atmosphère beaucoup pus lourde. Des meutes d’enfants, revenant de l’école ou se livrant à de simples parties de jeu, sont visibles à chaque coin de rue.

Des femmes assises devant des étals où sont exposés des tas de mangues, d’arachides grillés et d’autres produits tropicaux et qui attendent désespérément une clientèle qui se fait désirer.

En dehors de ce décor, les quartiers de la banlieue sont tous en proie aux mêmes problèmes dont la délinquance qui expose les habitants de cette partie de la capitale à des meurtres, agressions, viols et vols.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*