MICHAELLE JEAN NOUVELLE SECRETAIRE GENERALE DE L’OIF MISSIONNAIRE D’UNE FRANCOPHONIE ECONOMIQUE

oif_michaelle_jeanL’Organisation internationale de la Francophonie a une nouvelle Secrétaire générale en la personne de la canadienne d’origine haïtienne Michaëlle Jean, première femme à occuper ce poste. Elue hier dimanche 30 novembre lors du 15e Sommet de Dakar, celle qui remplace ainsi Abdou Diouf-même si elle dit qu’on ne peut que lui succéder-parle de mettre à contribution les réseaux et les modèles francophones de développement.

Prévue à 11h45, la conférence de presse ne commencera que près de trois heures plus tard. Lorsque le chef de l’Etat Macky Sall prend la parole, celle qui est désormais la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la canadienne Michaëlle Jean élue pour un mandat de quatre ans, n’est pas encore présente (elle arrive entre-temps). Même si tout le monde à peu près est déjà au courant. D’abord grâce au réseau social qui donne l’information à la presse. Puis bouche-à-oreille dans la salle où les confrères se passent le mot, en attendant le discours officiel.
Face aux médias venus de tout l’espace francophone, il y a le chef de l’Etat français François Hollande, le président de la République de Madagascar Héry Rajaonarimampianina qui accueillera le prochain Sommet de la Francophonie qui s’y tiendra en 2016, et le chef de l’Etat du Sénégal Macky Sall.
L’élection s’est déroulée à huis clos. François Hollande explique qu’il fallait  ou trouver une solution ou passer au vote, parce qu’au départ le consensus n’était pas évident. Finalement, ce sont les chefs d’Etat qui proposaient des candidatures qui se sont retrouvés : la Guinée équatoriale, le Burundi, Maurice et le Congo Brazzaville. Avec comme candidats respectifs l’ancien ministre en charge de la Francophonie Augustin Nze Nfumu, l’ancien président de la République Pierre Buyoya, le journaliste Jean-Claude L’Etsrac et l’écrivain Henri Lopes. Rencontre à l’issue de laquelle Michaëlle Jean a été désignée pour succéder à Abdou Diouf, sans que l’on ait eu besoin de procéder à un vote.
Le Mexique, le Costa Rica et le Kosovo adhèrent
L’OIF passe aussi de 77 à 80 membres, puisque le Mexique, le Costa Rica et le Kosovo viennent de rejoindre l’organisation en tant qu’observateurs. Si le Secrétariat général de l’OIF est allé à un pays du Nord, on parle d’en confier l’Administration générale à un pays africain.
Michaëlle Jean a tenu à préciser qu’elle ne travaillerait pas seule, mais en concertation avec les chefs d’Etat et de Gouvernement. La nouvelle Secrétaire générale de l’OIF dit aussi qu’elle a des défis ambitieux et des orientations économiques pour la Francophonie. Notamment, mettre à contribution les modèles de développement, mettre à contribution les réseaux et les réalisations dans l’espace francophone.
Ce qui attend aussi l’OIF selon Macky Sall, c’est le défi de l’insertion des femmes et des jeunes, ainsi qu’une politique de santé en leur faveur. La Francophonie doit également apporter son soutien aux pays touchés par Ebola.
Au cours de cette conférence de presse, François Hollande s’est expliqué sur les propos qu’il a tenus avant-hier samedi 29 novembre, pendant la cérémonie d’ouverture de ce 15e Sommet. Le président français avait déclaré qu’il n’était pas question que l’on accepte quelque violation constitutionnelle que ce soit. Quand on lui demandera s’il pensait à un contexte politique en particulier, Hollande se contentera de répondre que ces principes s’adressaient à tous, et que la France n’avait pas la prétention de donner des leçons à qui que ce soit.
S’adressant à Michaëlle Jean, le président français l’exhortera à demeurer vigilante et à poursuivre la mission de médiation qui est celle de la Francophonie.

Théodora SY SAMBOU

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*