Mimi gâche la fête de la fin de l’année du pouvoir

Paisiblement, le pouvoir allait fêter noël et la fin de l’année 2017. Tout semblait se passer bien jusqu’à la sortie de l’ancien première ministre le samedi 16 décembre dans l’émission ‘’Rfm matin’’. La dame a étalé dans la place publique le recouvrement de plus de 200 milliards par l’Etat dans la traque des biens mal acquis. Des propos qui ont mis en effervescence une opposition quasi tombée dans une léthargie et en même temps vaciller le trône du pouvoir dont le chef s’emmure dans un silence inquiétant.

Le personnage de Madame Mimi Touré colle bien avec la polémique. Depuis la traque des biens mal acquis initiée par le président Macky Sall, elle ne cesse d’être contestée.
Mimi, la ‘’Dame de fer’’ n’est jamais lasse pour défendre ses opinions et sa manière de voir les choses.
Mise en quarantaine au sein même de son parti(APR), elle ne cesse de se battre et refuse de quitter le navire.

En tout cas, sa sortie dans les médias pour faire l’éloge des résultats de la traque des biens mal acquis est la goutte d’eau de plus qui a fait déborder la vase.
C’est ainsi que Déthié Fall, membre de l’opposition et responsable au parti ‘’rewmi’’ théorise l’idée « de la traque des traqueurs », tandis que d’autres opposants remettent totalement en cause ses allégations.
A côté des opposants, excepté Abdou Mbow, les membres de son parti ou de sa coalition (Benno Bokk Yakaar) n’ont pas agréé ses propos. Si certains évoquent ne pas être au courant de ses versements (Moustapha Niass, membre de la coalition), d’autres se sont tus mais coassent et regrettent les allégations de l’ancien ministre.
Mimi gâche noël et peut mettre le Président de la république dans une situation inconfortable lors du traditionnel discours de fin d’année.

PARTAGER

Facebook
Twitter

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*