MODOU DIAGNE FADA SUR L’ABSENCE DE RUPTURE A L’ASSEMBLEE NATIONALE: "Mes collègues de la majorité étaient contre, ils devaient voter contre"

moustapha niasse tvMême si l’Assemblée nationale a un bon président qui a un bon profil, il n y a pas fondamentalement rupture. C’est le constat fait par Modou Diagne Fada, invité de l’émission « Grand jury » de la Rfm.

« Moustapha Niass a le profil pour diriger l’Assemblée nationale », a soutenu le parlementaire. Toutefois pour le président du groupe parlementaire des démocrates et des libéraux, « il n’ y a pas de rupture à l’Assemblée nationale ».

Pour lui, « il y a plutôt une rupture déconsolidante ». Parce que dit-il pour le déplorer, 50% des députés sont des analphabètes contrairement sous l’ancienne législature dont le taux était de 30%.

Outre l’analphabétisme en français qui pose le problème de la compréhension des textes de lois, le député libéral constate que l’absentéisme existe toujours à l’hémicycle dominé également par la majorité mécanique.

Sur sa lancée, il estime que si tant est que ses collègues de la majorité parlementaire étaient contre les décrets d’avance, ils devaient voter contre.

“Ils ont certes dénoncé la loi mais ils ont finalement voté”, s’est désolé le président du groupe parlementaire de l’opposition. Pour lui, “l’activisme doit céder la place à la franchise”.

“Tant qu’ils ne voteront pas contre, c’est de la poudre aux yeux”, assène-t-ils à l’endroit de Moustapha Diakhaté et ses pairs du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar.

NETTALI.NET

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*