Moise Katumbi, Rex Kazadi, Patrick Mbeko réagissent à l’élection de Felix Tshisekedi à la tête de l’UDPS

C’est sans surprises que Felix Tshisekedi Tshilombo a été élu à la tête de l’UDPS, parti fondé par son père, Etienne Tshisekedi, décédé le 1 février 2017 à Bruxelles. Avec 98,38% de voix, l’élection de Felix Tshisekedi souligne le plébiscite de celui qui aura la lourde tâche de conduire l’UDPS aux succès lors des prochaines élections.

Le congrès de l’UDPS (Union Pour la Démocratie et le Progrès Social) a fini par se tenir. Le principal parti d’opposition en RD Congo s’était réuni du vendredi 30 à ce samedi 31 mars pour se choisir un nouveau leader. Depuis la disparition de son fondateur historique, le parti a connu moultes remous qui ont inquiété la base.

Au-delà de la base du parti qui va désormais avoir un ledear, l’opposition congolaise se rejoint également de cette “bonne nouvelle”.

Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle pour le compte d’ Ensemble pour le changement, a félicité Félix Tshisekedi pour son élection à la tête de l’UDPS. Il souhaite que cette élévation renforce l’unité de l’opposition.

« Président Fatshi, Cher Frère, félicitations pour ce congrès réussi. Ta brillante élection à la tête de l’UDPS va renforcer l’unité de l’opposition. Ensemble, nous serons plus forts pour obtenir de vraies élections cette année et en finir pour de bon avec cette dictature. »

Pour sa part, Freddy Matungulu, également candidat président de la République sous la bannière SYENCO, parle aussi d’une brillante élection.

Dans la diaspora, Rex Kazadi, secrétaire général de Ba patriotes ya Kongo (BPK) s’est également félicité de la victoire de son frère. « C’est un bonheur de te voir cher frère arriver à prendre la tête de l’UDPS. Tshisekediste que je suis, je ne doute pas de ta capacité à poursuivre le combat de notre leader.»

L’analyste des questions géopolitique, Patrick Mbeko est plus critique. Il parle de “farce, une parodie d’élection démocratique.”

« On fait semblant de féliciter Félix Tshilombo pour son élection à la tête de l’UDPS, alors qu’il règne à bas bruit sur le parti depuis le décès de son père.»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*