MONDIAL U19 Encore un «dunk» sur la tête des fédéraux : Les Lioncelles déclarent forfait en plein vol

sénégalais qui vient encore d’encaisser un autre «dunk» avec le forfait, en plein vol, des Lioncelles face au Canada pour leur entrée au Mondial U19 que la Lituanie accueille depuis hier.coach teaching lions

Décidemment le basket sénégalais n’arrête pas d’avaler des couleuvres. Empêtrés dans des histoires de fraude sur l’âge chez les sélections masculine et fémi­nineU18, minés par des querelles de personnes et exposés à des sanctions venant de Fiba-Afrique, les fédéraux ont reçu hier un autre «dunk» sur la tête avec les Lioncelles U19 qui ont perdu par forfait (0-20) devant le Canada, lors de la première journée du mondial de cette catégorie qui se déroule en Lituanie (18 au 28 juillet), rapporte le site de la compétition, repris par l’Aps.

Les Lioncelles, qui avaient des difficultés pour obtenir le visa et qui ont quitté Dakar mercredi dans la soirée pour rallier la Lituanie, devaient rencontrer les Cana­dien­nes hier jeudi à 12h 45. Et comme par hasard, elles étaient toujours dans l’avion à cette heure précise.
Il faut noter que ce forfait était prévisible du côté de Marius Ndiaye. «Le temps est trop juste.

Entre arriver le matin et enchaîner par un match alors qu’on ne sait même pas si on y sera à temps, les choses risquent d’être trop compliquées à gérer», a regretté une source fédérale (voir notre édition d’hier) avant l’embarquement des joueuses.
Même pessimisme chez le coach : «On nous a convoqués à 17h pour un départ à l’aéroport qui serait fixé vers 19 heures. Par contre, pour l’heure du vol, je n’en ai aucune idée. On parle de 20h 30. Notre volonté est d’être sur place à temps et de tout faire pour ne pas rater notre premier match», avait souhaité Birahim Gaye dit «Birou», joint par Le Quotidien alors qu’il regagnait le lieu de rassemblement, au stadium Marius Ndiaye. Finalement, ce que redoutait le coach s’est donc produit, les Lioncelles ayant décollé le mercredi soir vers 22 heures, avec à l’arrivée ce faux départ qui fait désordre.
En attendant une probable sanction financière, les championnes d’Afrique en titre, logées dans le Groupe C, auront un gap de 20 points à combler au moment de rencontrer aujourd’hui la France, avant de boucler leur match de poule demain samedi par les Pays-Bas. Les trois premières places sont qualificatives pour les huitièmes de finale.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*