Mort de Sénégal Airlines et création d’une nouvelle compagnie : L’état du Sénégal en route vers un fiasco

macky-amadou-ba-avionL’Etat mise sur l’alternance entre l’atterrissage forcé Sénégal Airlines pour faire décoller brusquement une sa flotte

«Dans quelque jours, une nouvelle compagnie verra le jour au Sénégal ». Cette annonce du ministre de l’économie et des finances Amadou Ba, n’est que le reflet de l’histoire des compagnies aériennes au Sénégal dont la durée de vie est relativement courte. D’après les plusieurs sources, les difficultés vécues par Sénégal Airlines (2009 -2016) qui a décollé brutalement sur les centre de son devancier Air Sénégal (1971 et 2000) contrainte, elle aussi, à atterrir à cause des difficultés financières, sont à chercher dans le montage financier. En effet, cette dernière née des compagnies Sénégalaises dissoute, il y a quelque jours, par le ministre de l’économie et des finances Amadou Ba était composé majoritairement de fonds privés. Mais, depuis son lancement en 2009, cette compagnie qui a effectué son premier vol en janvier 2011 et qui a dès octobre 2013, commencé à faire la desserte sur 13 destinations intérieures et régionales en Afrique majoritairement en Afrique de l’Ouest avec une flotte de 2 avions n’a pu se maintenir longtemps dans les airs. Et sur cet atterrissage à la fois programmé et forcé que va naitre, dans la précipitation, une nouvelle compagnie. Entre la dissolution et la décision de créer une nouvelle compagnie, le temps est court. A-t-on pris le temps de bien examiner les causes de la dissolution Sénégal Airlines, pour éviter à la future nouvelle compagnie d’inscrire une histoire sur les airs du continent africain et voir du monde. Fixons nos regards au dessus de l’Aéroport internationale Blaise Diagne (Aibd) qui joue aux prolongations pour accueillir, officiellement son premier Boeing.

Xibaaru.com

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*