Mort suspecte du détenu Dame Kâ: Les ministères de la Justice et de l’Intérieur se renvoient la balle

7451897-11485967Les circonstances de la mort de Dame Kâ, décédé dans les locaux du commissariat central de Thiès, sont loin d’être élucidées. Après l’autopsie qui dit bien que le jeune qui était en garde à vue à la police avait une insuffisance cardiaque, la polémique continue d’enfler. Les parents du défunt ne veulent pas entendre parler de mort naturelle. Pour eux, il ne fait l’ombre de doute: Dame Kâ a été torturé à mort. Du côté du ministère de l’Intérieur, l’on fait savoir que c’est le département de la Justice qui est concerné par cette affaire. Les services du ministère de Me Sidiki Kaba dégagent en touche et renvoient la patate chaude chez Abdoulaye Daouda Diallo. En tout cas, pour le moment, il n’y a aucune réaction officielle sur cette affaire.

Leral avec GFM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*