Moscou prépare une percée cosmique en dépit des sanctions économiques

570bb760c461883c4d8b4577-300x169Sur fonds de sanctions économiques, l’Agence fédérale aérospatiale de Russie, Roskosmos, a des plans ambitieux : construire des bases sur la lune, conquérir Mars, et, développer ses compétences en astrophysique, rapportent les médias russes.

Roskosmos semble faire fi des sanctions économiques imposées à la Russie, et a pour projet notamment de conquérir Mars et de développer ses recherches lunaires.
Vers une étude lunaire de grande envergure
Le budget de ce programme pour les dix années à venir a été approuvé par le gouvernement de la Fédération de Russie. Il devrait couvrir tous les frais engendrés, allant des dépenses nécessaires pour l’entretien de la station spatiale internationale à celles des satellites météorologiques et de navigation, ainsi que des vols habités pour l’exploration spatiale.

Cependant, en raison de la chute des prix du pétrole, Roskosmos s’est vu contraint de réduire ses projets de dépense de 3,4 billions de roubles (5,1 milliards de dollars) à 1,4 billions (2,1 milliards de dollars).
Longtemps absente sur la Lune, la Russie a recouvert son intérêt pour le satellite naturel de la Terre en 2009, quand la NASA y a envoyé une sonde équipée de détecteurs de neutrons de fabrication russe, lesquels ont par ailleurs permis de détecter de l’eau gelée à la surface de la Lune.
Entre 2018 et 2025, l’Institut russe de recherches spatiales prévoit d’installer sur la Lune cinq stations spatiales, dont la première d’entre elles portera le nom de «Luna-25».
A la conquête de Mars !
Les scientifiques de Roskosmos, en collaboration avec l’Agence spatiale européenne, travaillent sur la mise en place d’un programme de recherches sur Mars, appelé «ExoMars», lancé en mars 2016.

https: //francais.rt.com

 

In the Spotlight

La Turquie annonce préparer l’invasion de la Grèce

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Délivrant, au congrès provincial d’Eskişehir de l’AKP, un discours sur l’invasion actuelle de la Syrie par l’armée turque (opération Rameau d’Olivier), le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, le 17 février 2018 : « Ceux qui pensent [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*