Mouhamed Boun Abdallah Dionne « Ila Touba sera définitivement réceptionnée en décembre 2018 »

Mouhamed Boun Abdallah Dionne

Le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne a effectué des visites de chantiers des traçons autoroutes AIBD –Thiès et Ila Touba. Il a, à cette occasion, annoncé que l’autoroute Ila Touba sera définitivement réceptionnée en décembre 2018 et, de manière définitive, ouverte au public, vu l’avancée des travaux.

« Nous étions venus ce matin effectuer une visite de terrain à la demande du Président de la République qui a souhaité s’enquérir de l’Etat d’avancement de l’importance chantier autoroutier Ila Touba. Comme on l’a constaté depuis Dakar nous sommes en effet sur des autoroutes du Sénégal », a-t-il fait savoir.

Selon lui, le projet avance avec une cadence exceptionnelle. Aujourd’hui, l’axe Dakar-Thiès est entièrement terminé, il ne reste que les équipements de sécurité, les postes de Péage et les connexions sur Thiès qui existe déjà, mais qu’il faut doubler en termes de gabarit.

« L’entreprise est sur le point de réaliser l’autoroute avec un an de gain sur le délai contractuel. Ila Touba sera définitivement réceptionnée, si on continue sur ce rythme, en décembre 2018 et on pourra aller jusqu’à Touba sur l’autoroute», a déclaré le Pm.

Ainsi, Mouhammad Boun Dionne de noter qu’actuellement, 98% des terrassements sont terminés sur les 113 km et c’est 58% plus de la moitié du projet qui est réalisé, toutes œuvres confondues. « Nous sommes au P4 26 d’Ila Touba, vers Sew Khaye, mais c’est pour dire que le chantier existe bien au-delà de Sew Khaye.

Le chantier avait été démarré concomitamment à partir de trois bases vie », a-t-il dit. Et ajoute qu’une base a démarré du côté de Thiès, une du côté de Bambey et une autre à partir de Touba. Et au total, sur les 113 km d’Ila Touba, les 70 Km sont bitumés.

Pour le Pm, « c’est 2000 Sénégalais qui travaillent sur ce chantier avec des matériaux de Sénégalais. Sur ce chantier, au lieu de prendre des camions citernes d’eau, ils ont préféré réaliser 30 forages qui sont accessibles aux populations à qui ils seront laissés demain. Comme on le dit souvent, les infrastructures sont un maillon essentiel sur la voie vers l’émergence à cause de leur externalité sur le reste de l’économie ».

Mamadou Moustapha Dème, chef de projet de l’AGEROUTE, de son coté, de rappeler que l’Autoroute est scindée à deux branches. Une branche qui va à Mbour sur 39 Km, et une autre qui va à Thiès sur 13 km. C’est une autoroute qui est à deux fois deux voies extensibles à trois voies.

« Cette autoroute, elle est dimensionnée de telle sorte qu’on peut la qualifier de très robuste. Un rez-de-chaussée est d’environ sur 1,5 m, cela veut dire qu’en cas d’évènement, on a 7 cm de béton bitumé auxquels on a ajouté un effectif qui permet d’augmenter l’extension. Cela concerne les gros porteurs. Sur cette couche, on a 20 centres de gravité avec des matériaux qualifiés très rigoureux », a-t-il dit.

Selon lui, dans ce projet, on a conçu un très grand échangeur qui permet de relier les trois villes, Dakar, Mbour et Thiès. Cette branche a été conçue de telle sorte qu’on maintient la même vitesse. C’est-à-dire quelqu’un qui roule à 110km/heure, arrivé sur l’échangeur, n’aura pas besoin de casser sa vitesse. Toute l’autoroute est conçue dans un standard international.

Khady Thiam COLY

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*