Moustapha Diakhaté : « L’ombre de Khalifa Sall et Karim Wade ne doivent pas planer sur le dialogue national »

Préconisant la suppression du pouvoir de grâce présidentielle et d’amnistie parlementaire, Moustapha Diakhaté envisage par ailleurs l’après Macky Sall et invite, à ce propos, la coalition Bby à tenir des Assises pour définir une feuille de route en vue de se maintenir au pouvoir au moins jusqu’en 2035.

L’ombre de Khalifa Sall et Karim Wade ne doit pas planer sur le dialogue national, selon Moustapha Diakhaté.

« Ils ont été condamnés par la justice, et vouloir faire du dialogue politique une occasion de les libérer, c’est faire un pied de nez à l’indépendance et à la dignité des magistrats. C’est un jeu extrêmement dangereux auquel il ne faut pas donner libre cours« , déclare M. Diakhaté.

« Il y a des centaines de prisonniers au Sénégal, ces gens-là sont-ils moins Sénégalais que Karim Wade et Khalifa Sall ?« , se pose l’ancien chef de Cabinet du président de la République.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*