Mutinerie à la prison de rebeuss : Les parents du défunt détenu entendus pendant plus de quatre heures par la DIC

rebeussLes auditions de l’épouse et de la mère du défunt détenu tué lors de la récente mutinerie à la prison de Rebeuss, ont démarré hier. Pendant 4 heures 30 minutes, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) ont «fouillé» la vie de feu Ibrahima Mbow et tenté de cerner les attentes de sa famille.

Entamées à neuf heures hier, les auditions de la mère et de l’épouse du défunt détenu, Ibrahima Mbow, tué au cours de la mutinerie à la prison de Rebeuss, ont duré toute la matinée, prenant fin en début d’après-midi, précisément à treize heures trente minutes, assurent des sources judiciaires.

Première à se présenter devant les enquêteurs, Amy Kassé, mère du défunt, a été interrogée sur ses déclarations parues dans la presse, notamment sur la source qui l’a informée de la mort de son fils en prison. Elle s’est aussi exprimée, à la demande des enquêteurs, sur l’atmosphère prévalant au sein de la famille, depuis la mort par balle de son fils, Ibrahima Mbow. Sereine, elle a confirmé ses déclarations, avant d’expliquer comment, se trouvant au tribunal de Rufisque pour espérer voir son fils, des détenus qu’elle a interpellés lui ont annoncé la mort de celui-ci. En Ouolof, la dame, suivant en cela les recommandations de Magueye Thiam, porte-parole de la famille, a exigé que sa déposition imprimée sur une feuille en français, lui soit traduite en langue nationale, avant qu’elle n’accepte d’apposer sa signature au bas du procès-verbal de déposition.

A sa suite, l’épouse du défunt, Maïmouna Samb, assistée de son père, a également fait face aux hommes du commissaire Ibrahima Diop. En plus de devoir aussi confirmer ses déclarations parues dans la presse, elle s’est longuement expliquée, à la demande des enquêteurs, sur ses relations avec sa belle-famille avant et après le décès de son époux. Au terme de quoi, l’enquêteur en charge de l’audition a réuni la famille dans un bureau, lui enjoignant de garder la sérénité. Les limiers ont aussi assuré que la Dic conduira l’enquête de façon objective. Après un échange de coordonnées, la famille de feu Ibrahima Mbow a pris congé des hommes du commissaire Diop.

Il faut préciser que jusqu’à ce stade de l’enquête, l’avocat de la famille, Me Assane Dioma Ndiaye n’est pas intervenu dans la procédure. C’est seulement lorsque les résultats de l’enquête atterriront sur la table du Procureur, rendant un compte détaillé de cette folle journée du mardi 20 septembre 2016, que l’avocat pourra intervenir et s’exprimer sur la suite que la famille compte donner à l’affaire.

ALASSANE HANNE

In the Spotlight

JAMRA et DARUL KHURANN réclament un Référendum pour la peine de mort

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

A l’occasion de la Présidentielle américaine du 08 novembre 2016 (Trump/Clinton), trois Etats avaient saisi l’occasion pour organiser des consultations, afin de permettre à leurs administrés de se prononcer démocratiquement sur l’opportunité du rétablissement de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*