New York: la police réprimandée

newyork_policeUne juge fédérale aux Etats-Unis a estimé contraire à la constitution une pratique de la police new-yorkaise consistant à arrêter et fouiller un individu sur la base du soupçon.

La pratique controversée du “stop and frisk” viole les droits constitutionnels des minorités, a conclu la juge Shira Scheindlin.

Elle a estimé que les autorités de la ville de New York étaient parfaitement conscientes de cette violation mais avait choisi de fermer les yeux.

La juge a ordonné des réformes et a nommé un moniteur fédéral indépendant pour superviser ces réformes.

La juge Shira Scheindlin a déclaré que la police de la ville avait transformé la pratique du “stop and frisk”, en “contrôle au faciès indirect” en choisissant d’arrêter certains groupes raciaux.

La police de New York a stoppé et fouillé 5 millions de personnes au cours des 10 dernières années, en majorité des hommes noirs et hispaniques.

La pratique s’est largement développée depuis que Michael Bloomberg est devenu maire de la ville en 2002.

Il a estimé que le “stop and frisk” avait contribué à une forte baisse de la criminalité violente à New York et à la baisse du port illégal d’armes à feu.

La décision de la juge Shira Scheindlin est une victoire pour les défenseurs des libertés civiles, qui avaient longtemps dénoncé le “stop and frisk”.

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*