Ngaaka Blindé Se Défend : Il Voulait Utiliser Les Faux-Billets Pour Un Clip

Ngaaka Blindé et ses co-inculpés Awa NDIAYE, Cheikh SARR et Talla GUEYE dans l’affaire des faux-billets ont été tous placés sous mandat de dépôt.

Seulement, le rappeur n’a pas été mené à Rebeuss sans se défendre. Poursuivi pour « association de malfaiteurs, de contrefaçon de signes monétaires et d’atteinte de signes monétaires », Babacar NDIAYE, de son vrai nom,  s’est expliqué devant le doyen des juges d’instruction.

Selon le rappeur, repris par L’As, il n’avait nullement l’intention d’utiliser les faux-billets. Il soutient que c’est plutôt pour les besoins d’un clip à réaliser qu’il les avait en sa possession. Un clip d’un single de sensibilisation sur les méfaits du faux monnayage.

Une version que certains plaignants, dont un gérant de Wari, auront du mal à avaliser.

In the Spotlight

USA: Génocide par prescriptions médicales

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Introduction : Aux États-Unis, la classe ouvrière blanche a été décimée par une épidémie de « décès prématurés » – un terme neutre pour masquer la baisse de l’espérance de vie dans ce segment démographique historiquement important. Il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*