Niger: le collectif Résistance citoyenne appelle à plusieurs actions

HAMA AMADOUUne manifestation de la société civile qui devait avoir lieu ce dimanche 24 avril à Niamey, au Niger, a été interdite par les autorités. Le collectif Résistance citoyenne, qui regroupe une vingtaine d’ONG, avait appelé à marcher pour «restaurer la démocratie au Niger», dénonçant des irrégularités lors des dernières élections présidentielles qui ont reconduit le président sortant Mahamadou Issoufou pour un nouveau mandat.

Selon Moussa Tchangari, coordinateur du collectif Résistance citoyenne, les raisons sécuritaires invoquées pour interdire la marche ne sont pas valables: c’était une manifestation pacifique assure-t-il, aussi les raisons de sécurité invoquées par les autorités pour interdire la manifestation sont-elles infondées.

 Moussa Tchangari: «On ne veut pas que les gens manifestent, c’est tout !»

Le jeudi 28 sera une journée ville morte a décidé le collectif et une nouvelle manifestation est annoncée pour le samedi 30 avril. « Nous estimons qu’il y a lieu de manifester pour empêcher une dérive autoritaire dans le pays » conclut Moussa Tchangari.

A noter que l’opposition, qui a mis fin la semaine dernière au boycott de l’assemblée nationale pour protester contre les résultats du scrutin, n’était cependant pas associé à cette manifestation.

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*