Nigeria – présidentielle 2019 : Buhari invité par Obasandjo à ne pas se représenter

– La nouvelle surprend plus d’un. Un ancien président (Olusegun Obasandjo) qui invite un président en exercice (Muhammadu Buhari) à ne pas se représenter à la prochaine présidentielle, celle qui se tiendra l’année prochaine au Nigeria. C’est pourtant ce qu’a fait le premier cité. Dans un message adressé à son compatriote, il lui demande d’aller tout simplement se reposer.

Olusegun Obasanjo (voir photo) s’est adressé à Muhammadu Buhari dans une déclaration ouverte, dans laquelle il a pris soin de préciser que l’actuel président nigérian n’est pas obligé de suivre son conseil.
Dans son message, monsieur Obasandjo revient sur l’état de santé préoccupant du président Buhari. Il fait savoir que « la maladie du Président Buhari a exigé la sympathie, la compréhension, la prière et la patience de tous les Nigérians sains. Cela fait partie de notre culture. La plupart des Nigérians ont prié pour lui pendant qu’il était absent, malade à Londres pendant plus de cent jours et il a donné à son vice-président suffisamment de latitude pour continuer le travail en son absence ».
Je demande au frère Buhari d’envisager un repos mérité en ce moment et à cet âge.
 
Le message de l’ancien président se veut même insistant.
Tirs groupés sur le bilan de Muhammadu Buhari
En effet, il pointe un doigt sur les conseillers de monsieur Buhari, qui pourraient lui demander de se représenter en 2019 malgré son état de santé visiblement défaillant. Il ajoute aussi que le chef du palais Aso Rock (la présidence nigériane) ne doit pas « forcer la chance », ni « abuser de la patience et de la tolérance des Nigérians ».
Pour l’ancien président nigérian, « sa place (celle de monsieur Buhari) dans l’histoire est déjà assurée ». « Je demande au frère Buhari d’envisager un repos mérité en ce moment et à cet âge. Je continue de lui souhaiter une bonne santé pour profiter de sa retraite de la fonction publique active. Le président Buhari n’a pas nécessairement besoin de suivre mon conseil. Mais qu’il s’en soucie ou non, le Nigeria Search Nigeria doit aller de l’avant et aller de l’avant. »
Mais il n’y a pas que la santé du président nigérian qui préoccupe Olusegun Obasandjo. Le bilan du président en place est lui aussi remis en cause, si l’on évoque « les pauvres performances » de monsieur Buhari y soulignés. La « pauvreté, l’insécurité, la mauvaise gestion économique, le népotisme… » sont décriés par l’ex-général-président.
-+Des intentions de retour aux commandes à peine voilées
Aussi, les deux principaux partis politiques du Nigeria, le All Progressives Congress (APC, au pouvoir) et le People’s Democratic Party (PDP, opposition), passent sous le rouleau compresseur d’Olusegun Obasandjo. Pour lui, aucun de ces partis ne peut venir à bout des problèmes qui minent le Nigeria, premier producteur de pétrole et pays le plus peuplé du continent africain.
Comme solution, l’ex-président propose la création d’un parti politique : la Coalition for Nigeria (CN). Olusegun Obasandjo n’en est pas à ses débuts en politique. L’homme a dirigé le Nigeria à l’époque des régimes militaires. Il était aux commandes du pays entre 1976 et 1979.
En 1999, le général troquait le treillis contre la traditionnelle tenue Yoruba qu’il ne quittera plus depuis. La même année, il devenait le premier président démocratiquement élu du Nigeria et reste jusqu’à ce jour un homme très influent de la vie politique de son pays. Le général restera président jusqu’en 2007.
Annonce-t-il ainsi son retour en politique et surtout, veut-il à nouveau présider aux destinées de son pays ? Son message le laisse croire. Nous y reviendrons.
Rodrigue Loué avec Agence – fr.africanews.com

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*