NOMINATION DE ANNA SEMOU FAYE Grincements de dents dans la police

Anna Sémou Faye Directeur général de la police nationaleLe choix du commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle, Anna Sémou Faye, comme Directeur général de la police nationale en remplacement du commissaire Abdoulaye Niang, ne fait pas l’unanimité au sein de la police. Des voix se sont déjà élevées pour dire qu’elle aura des problèmes avec beaucoup de commissaires.

Anna Sémou Faye a des rapports heurtés avec certains de ses collègues qu’elle est amenée aujourd’hui à commander. Certains redoutent déjà qu’elle déclenche une chasse aux sorcières, vu qu’elle trône à la tête de la police. On ne l’attaque pas sur son cursus, mais sur son tempérament.

Sérère bon teint, cette native de Mbodiène (département de Mbour, région de Thiès) est, en effet, issue des premières promotions de la police. Née le 14 avril 1958, mariée et mère de 2 enfants, elle est un produit du concours direct des commissaires de police de l’année 1983. Elle est membre de la 18ème promotion de l’école nationale de police et de la formation permanente (Enpfp) du Sénégal d’où elle est sortie avec son parchemin en 1985, en même temps que l’actuelle Directrice des personnels de la police, le commissaire Joséphine Sarr…

Unanimement surnommée « dame de fer » à la police, elle a imprimé une rigueur dans sa démarche dès les premières heures de sa carrière dans la sécurité publique. Titulaire d’une maitrise en sciences juridiques-option privé/judiciaire, spécialiste en protection juridique de l’enfant en danger, gestion de la sécurité publique en zone urbaine, gestion de crise, de la sécurité de plateforme aéroportuaire et gestion de la sécurité maritime (navires et installations portuaires), elle a eu une carrière remplie dans la police.

Elle a commandé tour à tour les commissariats d’arrondissement de Bel-air, du Plateau et de Dieuppeul avant d’être affectée dans l’ancienne Direction de la sûreté de l’Etat où elle occupe les fonctions de commissaire spéciale de l’aéroport de Dakar. Elle sera ensuite affectée à la Sureté urbaine Dakar, puis à la Direction de l’inspection des services de sécurité (Diss). Poste qu’elle a quitté pour diriger la Direction de la Police des étrangers et des titres de voyage (Dpetv) puis la Direction de la police de l’Air et des Frontières, (Dpaf).

Le 29 avril 2011, elle est nommée Directrice de la police judiciaire en remplacement de Mamadou Thiandoum. Le 29 novembre 2012, elle est mutée pour coordonner le Comité interministériel de lutte contre la Drogue, en remplacement du Commissaire de Police divisionnaire de Classe exceptionnelle Aby Diallo.

Ses paires lui reconnaissent donc une bonne formation universitaire, une rigueur dans le travail parfois excessive et un amour pour la police. Toutefois, on se plait de relever son excès de zèle dans le commandement, sa réputation d’avoir un cabinet itinérant (à chaque nouvelle affection, elle débarque avec « ses hommes » de confiance. « Elle est très répressive, pas facile à vivre et ces défauts pourraient se retourner contre elle à la Dgpn, à moins qu’elle ne change de fusils d’épaule », notent des gradés de la police qui l’ont pratiqué.

Nettali

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*