«NOVEMBRE DE FEU» PROMIS A MACKY «DECROIX» ET CIE METTENT EN GARDE LE POUVOIR

Mamadou Diop Decroix Front populaire pour la défense de la république (Fpdr)
Mamadou Diop Decroix Front populaire pour la défense de la république (Fpdr)
Mamadou Diop Decroix Front populaire pour la défense de la république (Fpdr)

Le Front populaire pour la défense de la république (Fpdr) a tenu hier, vendredi 7 novembre, une conférence de presse pour mettre en garde les autorités contre toute tentative d’interdiction de ses différentes manifestations prévues les 12 et 21 novembre prochains. Une sortie qui fait suite à la «résolution» du Pds de braver le supposé arrêté du Gouverneur de Dakar, Cheikh Tidiane Ndiaye, interdisant toutes les manifestations publiques dans la capitale, du 10 novembre au 5 décembre prochain.

Le «novembre de feu» promis au gouvernement de Macky Sall, par Abdoulaye Wade, ancien Chef de l’Etat, non moins Secrétaire général national du Parti Démocratique Sénégalais (Pds), serait-il en passe de se concrétiser ? Il faut dire que le cocktail explosif prend peu à peu forme, si on se fie à la «détermination» du Pds et du Front patriotique pour la défense de la république (Fpdr) à manifester, vaille que vaille, le 12 novembre (marche des étudiants libéraux) et le 21 du même mois (meeting Pds). Et cela, en dépit du supposé arrêté du gouverneur de Dakar, Cheikh Tidiane Ndiaye, interdisant toutes les manifestations publiques, du 10 novembre au 5 décembre prochain, dans tout Dakar.
En conférence de presse hier, vendredi 7 novembre, le Front patriotique pour la défense de la république, fort de la quasi-totalité des partis politiques de l’opposition sénégalaise, s’est dit ainsi prêt à braver l’interdiction des autorités pour organiser le meeting prévu ce 21 novembre au Boulevard Général De Gaulle.
Selon Mamadou Diop Decroix, membre dudit front, non moins Secrétaire général de And-Jëf, «après cette conférence de presse, nous allons déposer notre déclaration pour le meeting à la préfecture de Dakar». S’insurgeant contre la supposée interdiction du gouverneur, il a déclaré «qu’un arrêté du gouverneur n’est pas supérieur aux dispositions de la Constitution et c’est fort des droits et des libertés de la Constitution du Sénégal, notamment en son article 8, que nous avons décidé de faire notre meeting le 21 novembre».
Mettant en garde les autorités administratives du pays, il a fait savoir que «si la paix civile et la quiétude des citoyens sénégalais sont perturbées, que les hypocrites ne viennent pas nous dire que c’est l’opposition. Ce sera en ce moment le Pouvoir». Par conséquent, Mamadou Diop Decroix s’est dit prêt à tout, «que ce soit pour la prison ou pour autre chose plus grave que la prison».
Par ailleurs, démontant la thèse du risque de trouble du Sommet de la Francophonie, prévu à Dakar du 29 au 30 novembre, l’allié des libéraux a rappelé que des manifestations publiques ont été organisées par l’opposition d’alors quand le Président Abdoulaye Wade inaugurait le Monument de la Renaissance, tout comme lors du Sommet de l’Oci. Cela, devant ses hôtes venus de partout.
«Novembre Sénégalais»
A cet effet, Decroix a informé que tous les leaders des partis politiques de l’opposition, notamment Idrissa Seck (Rewmi), Pape Diop (Bokk Gis Gis), Cheikh Bamba Dièye (Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubbel), ainsi qu’Abdoulaye Baldé (Union Centriste du Sénégal), et tous les autres leaders de la Société civile, seront contactés pour prendre part à la grande mobilisation de l’opposition du 21 novembre prochain. Mieux, il a invité l’ensemble de la population sénégalaise à cette démonstration de force qui peut être, selon lui, «le Novembre Sénégalais, à l’image de l’Octobre Burkinabé».
Abondant dans la même perspective, le Front National des Etudiants pour la Libération du Peuple, par la voix de son coordonnateur général, Victoire Diouf, a réitéré sa détermination à battre le macadam «coûte que coûte» le 12 novembre prochain, de l’Ucad à la Rts, en passant par le rond point de la Poste de Médina, de 14h à 19h. Le Secrétaire général du Meel a, dans la même foulée, annoncé une forte participation des étudiants au meeting organisé par le Pds.
In the Spotlight

A LA UNE!

by bishba in A LA UNE 0

Related Posts:Ces hauts magistrats que Macky Sall maintient…Une jeune lycéenne a voulu couper le pénis de son…Ça chauffe ! Ce responsable de l’APR veut brûler…l’APRLes aveux brûlants d’Aïda MbackéBanquerouteL’intégralité De La Longue Déclaration De Politique…Direct [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*