Ouganda : Besigye, toujours sous bonne garde

La police est toujours stationnée devant la résidence de Kizza Besigye alors que le chef de la police a donné l’ordre de quitter les lieux depuis plusieurs heures.

Une porte-parole de la police a déclaré à la BBC qu’il s’agit d’un retrait graduel et qu’il a déjà commencé.

Mais cette information n’a pas pu être vérifiée de source indépendante.

Le commandant de la région a déclaré aux journalistes qu’il attendait l’ordre définitif pour retirer ses hommes.

Les journalistes n’ont pas été autorisés à parler à Kizza Besigye.

M. Besigye était en résidence surveillée depuis le 20 février, date à laquelle Yoweri Museveni a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle.

Jeudi, la Cour suprême d’Ouganda a rejeté une requête contestant la réélection de M. Museveni.

M. Besigye a déclaré qu’il n’avait pas été en mesure d’apporter sa propre contestation juridique des résultats des élections, tout simplement parce qu’il n’avait pas été en mesure de quitter sa maison.

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*