Ousmane Sonko réagit à la sortie de Macky Sall: “si vous vous estimez diffamé portez plainte”

Leader du Pastef n’a pas tardé à réagir à ladernière sortie du président de la République, Macky Sall. Sur sa page facebook visitée par Senego, Ousmane Sonko estime que le discours et l’argumentaire du chef de l’Etat sont “superficiels et manquent de sérieux”. Non sans mentionner que “le choix du peuple sénégalais en 2012 a été une erreur”. In extenso le message de Sonko.

“À chaque sortie du Président Macky Sall, nous mesurons davantage à quel point le choix de 2012 a été une erreur, tant le discours et l’argumentaire de l’homme sont superficiels et manquent de sérieux.

– Lorsqu’un citoyen produit un ouvrage de 255 pages pour révéler tous les manquements et magouilles dans la gestion de nos ressources pétrolières et gazières;

– lorsqu’il situe et démontre la responsabilité du Président de la république qui a sciemment violé la Constitution et trahi son serment pour les beaux yeux de son frère et des aventuriers Frank Timis et Ovidui Tender;

– lorsqu’il situe et démontre la responsabilité de ses ministres de l’énergie et des finances,
Il faut beaucoup plus que des feintes présidentielles pour se dédouaner d’un débat inévitable.

Oui monsieur le Président il s’agit d’une question très sérieuse, mais votre gestion ne l’a pas été. Vous avez délibérément compromis les intérêts du Sénégal et c’est inacceptable.

1- si vous vous estimez diffamé portez plainte ;

2- si vous avez des arguments à faire valoir acceptez un débat direct et contradictoire,

3- si vous n’osez rien de cela faites profil bas comme tout transgresseur pris la main dans le sac.”

In the Spotlight

Strasbourg: Daesh et l’étrange pistolet français

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le prochain attentat en France se fera a coup d’arquebuse et sera revendiqué par une obscure agence daechienne dénommée « Aamaq » (profondeurs) via le réseau sioniste « Site ». Ce dernier prétend surveiller sur le net les activités [...]

1 Comment

  1. Les contrats petroliers et licences extractives au Senegal/ Mesures de transparence
    Moustapha Ndiaye
    Mån 2018-10-01, 13:05
    Publication des contrats pétroliers que le Senegal a signé avec les entreprises, extractives:

    <>

    Mr Sonko , candidat à la presidentielle de 2019 a décidé deprocéder, à la revision de tous les contrats pétroliers du Senegal, y compris, les licences extractives, par mesure de transparence.

    A notre humble avis,et estimation, ce serait, là, un acte impératif, le sénégal, en tant que pays républicain et démocratiqueest lié aux accords et Conventions Internationaux..

    Au préalable et à priori:

    le Sénégal , est-il membre de l’ESTMA++( Mesures de transparence, des Industries extractives)?

    Et de la Loi sur les mesures de transparence,dans le secteur extractif?? ( LMTSE) ,édictée le 16 Decembre, 2014 et entrèe en vigueur, le 1er Juin 2015 au canada???

    le Sénégal est membre depuis 2013, de l’EITI( Initiative des mesures de transparence dans les Industries extractives

    Les revenues des Industries Extractives au senegal, s’élevaient à : 151,55 Millions de dollards U.S,en 2016-2018

    Secteurs couverts: Gas- Mines- Petrolifères-et autres secteurs.

    Nombres de compagnies impliquées: 9 compagnies

    Contrats pétroliers:

    1-Africa Petrolium: Accord d’association: Petrolium et Hunt Oil Compagnie(Rufisque et Sangomar)

    2- AZPetrolium: CRPP AZ Petrolium-Bloc Diourbel

    3- CRPP Cayor-ST-Louis,Offshore( profond) Kosmos Energy

    4- FORTESA-DIENDER: 140624 PSA-FIS Diender/24/06/2014

    5-Black Stairs Energy -Senegal , : CRPP bloc Louga

    6-Trace-Atlantic: CRPP, bloc Djifere

    7-Capricorne senegal-Far0040co Phillips: CRPP Ruf-Sangomar

    8- Tender Oil and Gas: CRPP Sen On-shore Sud

    9-Orando-Petrolium: CRPP Petrosen-Orando Petrolium( St-Louis, Offshore-Shallow+ Decret

    10- Total E And P?,senegal:CRPP Rufisque Offshore profond

    Les revenues du secteur s’élevaient à :3.155.408.000 CFA en 2014

    La liste des permis du secteur hydrocarbures ainsi que les revenues du secteur minier : 2014 fond défaut….

    Le debat opposant Mr SONKO à ses détracteurs semble se situer dans le chapître des réglements de conflits qui ne

    saurait être un handicap car les entreprises concernées sont indubitablement régies par les Lois sénégalaises à priori.

    Partant, dans le but d’assurer au Senegal un avenir serein dans la perspective , de l’exploitation future de nos ressources, nos experts au niveau national devraient impérativement, s’inspirer des clauses de l’ ESTMA, de l’LMTSEet finalement de l’EITI…pour une politique transparente du secteur extractif et minier du Senegal

    Moustapha NDIAYE

    Stockholm 2018/10/01

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*