Ousmane Sonko répond à Abdou Ndéné Sall sur le coût du TER avancé par le ministre

Suite à la sortie d’Abdou Ndéné Sall, Ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du désenclavement,  aujourd’hui, sur les ondes d’une radio de la place, admettant que Ousmane Sonko avais raison sur le financement du TER.

Le leader du Pastef a réagi. Selon le parlementaire, le ministre délégué  avance un montant de 800 milliards au lieu des 568 milliards annoncés jusqu’à présent par le Président de la République et son gouvernement.

« Cet aveu est un pas vers la vérité, mais n’éteint pas le débat, le montant de 800 milliards ne couvre que les 38km de la première phase portant sur la distance Dakar-Diamniadio. Ils n’intègrent pas la seconde phase allant de Diamniadio à Diass sur une distance de 17km. Je vous laisse faire le calcul », martèle Ousmane Sonko.

D’après lui, il ne couvre pas le coût des travaux conditionnels assujettis à la notification de la disponibilité des crédits aux entrepreneurs, ni le coût de l’étude d’impact environnemental et social, prévue dans le rapport de la BAD, pour évaluer les autres conséquences du projet de nature sociale et économique, tels que la sécurité des populations et la perturbation des échanges entre communes qu’entraînera la construction de murs de clôture le long des voies.

« Au delà, cet aveu sonne grave quant à la crédibilité et la sincérité du budget, car jusqu’à présent, c’est le montant de 568 milliards qui est inscrit dans le budget et sur le Plan Triennal d’investissement Public 2018-2020 », laisse-t-il entendre.

In the Spotlight

Miguel Diaz-Canel élu Président de Cuba avec 99,99% des voix

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Les parlementaires cubains ont annoncé jeudi qu’ils avaient élu Miguel Diaz-Canel pour succéder au Président sortant Raul Castro. Avec 603 sur 604 voix, Miguel Diaz-Canel a été élu au poste de Président cubain, ont déclaré ce jeudi [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*