« PA » Abdoulaye Wade : Aimez-vous le Sénégal ? Par Prof. Amadou Diallo

amadou dialloCe matin comme d’habitude, j’ai consulté mes trois sites favoris pour avoir des nouvelles du Sénégal. Telle a été ma surprise de tomber sur les insanités de « Pa » Wade. Son message m’a fait regretter cet autre article écrit il y a plus de deux ans ; oui Monsieur le président Macky Sall vous ne pouvez pas maquiller Maître Wade. Votre discrétion, votre éducation font que vous ne pourrez jamais tombé plus bas. 

En écoutant les propos de Maître Wade que je ne pouvais entendre, l’évidence est que depuis des années et des années on a été berné et manipulé par ce vieux loubard dont le seul leitmotiv : tromper, abuser et encore tromper. Alors soit ça passe soit je mets le feu dans la paille sèche et tendre. 

En écoutant vos sinistres propos, j’ai compris longtemps après les sénégalais que la seule chose qui vous intéresse ce sont vos propres intérêts vous et madame, même ceux de vos propres enfants  vous n’avez rien à faire.

Le Sénégal a été pour vous un moyen d’assouvir vos désirs honteusement égoïstes, une vache à lait, ainsi votre fils si pressé Idrissa Seck avait raison. Au pouvoir en 2000 vous aviez réglé vos problèmes financiers en remboursant vos dettes à tour de main.

C’est à se demander si on est toujours dans le débat politique au Sénégal en tenant compte de votre langage ordurier et de votre manque de courtoisie vis-à-vis de vos propres laudateurs et du peuple sénégalais. On ne peut pas dire qu’on aime le Sénégal  en insultant ces dirigeants élus par plus de 60 pour cent des suffrages et que l’on s’autorise à parler « des origines de nos dirigeants, de leurs familles, de leur père, de leur mère, bref, d’un passé propre à chaque individu et dont certains traits sont confondus ou même tus par décence, au profit du vivre-ensemble auquel nous nous sommes tous engagés, en tant que citoyens de la nation sénégalaise ». 

Après avoir soulevé le problème d’ethnies et de confréries en 2000, aujourd’hui vous faîtes revenir le Sénégal à plus de 200 ans en arrière en parlant d’esclaves, de fils d’esclaves et d’anthropophagie à l’égard de ceux qui nous gouvernent. En vous écoutant on ne peut s’étonner du langage ordurier de ceux-là que vous avez éduqué tels les Massaly et autres dont le langage politique se limite à prostitution et injures.

Au Sénégal, depuis votre échec, vous n’arrêtez pas de créer des risques pour que les fondements de l’Etat-nation volent en éclats ; en cela je ne peux que vous détestez eu égard à mon amour pour ce pays et n’oubliez pas que face à l’échec, Hitler n’avait pas hésité à saisir la petite pilule. Alors Mr Macky Sall ne répondait pas à l’âne qui braie ni au chien qui aboie, les sénégalais feront le boulot à votre place. 

En vous autorisant de tels écarts de langage sur lequel je ne veux pas faire état ; Maître Wade vous vous déshonorez et vous êtes tombé de votre piédestal en sus de ceux qui vous ont applaudi. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour obtenir la libération de votre fils jugé pour enrichissement illicite ? Karim Wade, votre fils, vaut-il plus que le Sénégal et les autres prisonniers? Aimez-vous le Sénégal ?

Ce n’est pas en tout cas par la répression que Mr Macky Sall devra répondre face à cette nouvelle provocation du « traître » du Sopi, mais par le mépris et l’esprit serein ; le peuple sénégalais jugera. Et ce n’est pour rien que vos soi-disant soutiens courent dans les medias pour limiter le scandale ; mais le mal est fait, il est terrible et destructeur pour vous et votre fils.

Ces propos, en définitive, s’avèrent être des attaques personnelles destinées à atteindre une personne, de surcroit président de la République, à faire mal, gratuitement. C’est triste et dommageable et votre dérapage verbal doit être condamné par tous les sénégalais fiers de l’être et amoureux de leur patrie. Est-ce raisonnable dans notre pays que tous les coups soient permis, même les plus bas y compris ceux en-dessous de la ceinture?

Ces propos polémiques n’honorent pas les deux familles respectives Wade et Sall ni même le Sénégal. Celles-ci ne doivent pas faire l’objet de représailles à l’encontre de l’ancien président. Celui-ci ne cherche qu’à faire la pression comme d’habitude pour libérer son fils de prison. Macky Sall n’est pas la justice il est chef de l’exécutif, « Pa » Wade confond certainement séparation de pouvoirs et régime monarchique tel qu’il l’a pratiqué en douze années, aimer son pays n’est-ce pas aussi aimer ses institutions !

Aujourd’hui, l’opinion attend, sans doute, de la classe politique et particulièrement des responsables du Pds, qu’ils se désolidarisent de tels propos indignes d’une personne qui a présidé aux destinées de toute une nation pendant une douzaine d’années. Et loin du souvenir de Wade bâtisseur avec les ponts et les autoroutes, on ne retiendra plus de lui que les dérapages verbaux, la mallette de Segura, les meurtres et les manipulations de toutes sortes ; car au jugement de l’histoire ce dérapage de trop fera pencher la balance en votre défaveur. 

Alors pour l’histoire, pour le Sénégal que vous détestez certainement, il est temps de rectifier le tir en mettant hors de combat ces conseillers et oiseaux de mauvais augure qui profitent de votre âge, de votre détresse de père de famille pour se préserver. Il y va de votre intérêt par rapport à l’histoire et pour le Sénégal. Aimez le Sénégal ou oubliez-le.

Amadou DIALLO

In the Spotlight

INSECURITE: L’HEURE EST GRAVE A KEUR MASSAR

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

L’insécurité c’est la première des inégalités », disait l’homme d’Etat français Jean-Pierre Rafarin. Une vérité absolue car avec l’agression de l’artiste-chanteur massarois Chingo ce mercredi à la décharge de Mbeubeus, le débat sur l’insécurité à [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*