Paiement des factures dues aux pharmacies agréées : Les militaires invalides au bout du tunnel

C’est sans doute le bout du tunnel pour les militaires invalides qui avaient du mal à s’approvisionner en médicaments dans les pharmacies agréées par l’Etat du Sénégal.

Depuis plusieurs mois, ils sont restés dans le désarroi parce que leurs bons pharmaceutiques étaient systématiquement rejetés par lesdites pharmacies.

Le président de l’Association nationale des militaires invalides du Sénégal (Anamis) a lui-même joint Le Quotidien pour lui faire part de la «résolution du problème», après que le journal de la Cité Djily Mbaye en a fait état dans une de ses livraisons.

«Maintenant, le problème est réglé», a-t-il d’emblée assuré, avant d’ajouter : «Les pharmacies agréées qui ont leur compte bancaire à la Cbao et à la Bicis sont rentrées en possession de leur argent. Mais après vérification, les autres pharmacies, qui sont dans les autres banques, vont être payées incessamment.»

C’est un ouf de soulagement pour les militaires invalides, dont une partie n’excluait pas de se faire entendre pour attirer l’attention de l’Etat, relativement à leur état de santé qui se détériore faute de médicaments. En principe, ils devraient pouvoir reprendre leur traitement de façon ininterrompue, a encore assuré Issa Guèye, président de l’Anamis.

Le Quotidien rendait compte dernièrement du refus des pharmacies agréées de fournir des médicaments aux militaires invalides, parce qu’ayant accumulé des bons pharmaceutiques qui n’ont pas été payés par le Trésor public depuis des mois.

En réalité, soufflent certaines sources du ministère de l’Economie et des Finances, le blocage du paiement était dû au fait que certaines factures, qui leur étaient données, présentaient des anomalies. Il était alors nécessaire, selon nos interlocuteurs, de procéder à des vérifications avant de libérer les chèques. Ce qui est en train d’être fait depuis la fin de semaine dernière.

  • Écrit par  Aly FALL

alyfall@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*