Paix au Mali : des organisations de la société civile sollicitent l’appui de l’Europe

L’archevêque de Bamako et le président du Haut conseil islamique |AFP
L’archevêque de Bamako et le président du Haut conseil islamique |AFP

Des patrons de syndicats, de chefs religieux (chrétiens et musulmans) et d’acteurs de la société civile constitués en une forte délégation de personnalités maliennes séjournent depuis dimanche en Europe. Le but est de demander l’intervention des Européens pour la consolidation de la paix dans le Nord-Mali.

Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique et membre de la délégation a expliqué qu’il appartient à ces acteurs de demander un appui pour le Mali afin de régler le problème sécuritaire.

«Ce que nous allons demander, c’est un appui pour le Mali pour que nous puissions vraiment sortir de cette situation. Bien sûr qu’il faut le dialogue. La situation, aujourd’hui, se dégrade tous les jours et il ne faut pas entretenir cette crise qui n’a que trop duré», a-t-il dit.

La tournée a démarré ce lundi  dans la région Parisienne. Il s’agira donc, d’inciter les décideurs et leaders d’opinions à s’engager dans la recherche d’une paix durable au Mali. Les membres de la délégation auront des entretiens avec des politiques et religieux sur le continent européen.

Le Nord-Mali est confronté depuis près de trois ans à un problème sécuritaire suite à la résurgence des groupes islamistes armés.

Dans cette zone du Mali, une partie de la population réclame une large autonomie. Une rébellion composée de Touaregs et d’Arabes a longtemps combattu les forces armées maliennes dans l’objectif d’obtenir l’indépendance. Depuis 2013, l’intervention de la communauté internationale a permis de détruire ce projet de souveraineté.

Mais, la situation sécuritaire reste très précaire et des affrontements entre éléments du MNLA et les forces de l’ONU se sont multipliés ces derniers temps à Kidal et dans plusieurs régions sous contrôle de la rébellion.

Les groupes constitués du pays ont ainsi décidé de prendre leur bâton de pèlerin et de demander l’appui des partenaires pour la paix au Mali.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*