Papa Sow : « Mon petit frère a été froidement tué et depuis sa mort, nos voisins n’existent plus à mes yeux »

Papa Sow est toujours affecté par la perte de son petit frère froidement tué par un voisin quelques semaines avant son combat contre Bay Mandione. Le Puma de Fass est surtout outré par la petite peine infligée au meurtrier de son défunt frangin.papa sow

DE la mort de son jeune frère, Papa Sow garde un souvenir douloureux. Ce drame intervenu juste quelques mois avant son combat contre Baye Mandione ronge encore le Puma de Fass qui ne digère toujours pas que son frangin soit tué par un de ses voisins. « Pour nous, ces gens n’existent plus, car ils sont loin de partager notre peine. Au contraire, ils continuent de jeter de l’huile sur le feu.

Ils ont tué mon frère, mais ils sont aussi en train de poursuivre en justice une de mes sœurs pour des histoires de porte-rideaux et d’armoire endommagés. Depuis cinq (5) mois, nous ne cessons de faire la navette entre le tribunal et la maison. Je suis prêt à payer tous les dommages qui ont été constatés, s’il le faut, pour qu’ils nous laissent tranquilles.

D’ailleurs, je ne veux plus les voir, j’ai même changé d’itinéraire pour aller aux entraînements, alors que je passais tous les jours devant leur maison », confie Papa Sow  qui se plaint de la petite peine (un an d’emprisonnement ferme) infligée au meurtrier de son frère.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*