Pénurie d'eau: Pape Diouf et Mamadou Dia, sur siège éjectable?

Pape Diouf ministre de l’hydraulique et de l’assainissement
Pape Diouf ministre de l’hydraulique et de l’assainissement
Pape Diouf ministre de l’hydraulique et de l’assainissement

La  pénurie d’eau que vivent les dakarois depuis presque 2 semaines perdure et ce, malgré les promesses du ministère de tutelle. Des promesses qui bien sûr n’engagent que ceux qui y croient. Pour rappel, Pape Diouf, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement avait fait une sortie dimanche promettant retour à la normale au plus tard vers les coups de 4 heures du matin. Au réveil ce fut la déception, jusqu’à ce jour, mercredi, les dakarois sont toujours assoiffés.

Cette sortie mensongère dont le seul but était de nourrir un faux espoir pour calmer les sénégalais est-elle digne d’un ministre de la République? Or dans des situations de désespoir, certains mensonges ne font que susciter le dégout. Sans exagérer, ne doit-il pas être sanctionné pour faute grave?
Car pire, au lieu d’aller sur les lieux pour contrôler l’état des travaux, et même mettre la pression sur ces « assoiffeurs », le ministre de tutelle, Pape Diouf et le Directeur Général de la Société des Eaux Mamadou Dia, à part une unique visite médiatisée,  sont restés à Dakar pour pondre des déclarations qui ne seront que mensongères, les unes plus flagrantes que les autres.
N’eut été le déplacement du Premier ministre, Aminata Touré qui a tenu à emmener le DG de la SDE avec elle, celui-ci  serait certainement resté à Dakar. Pourtant on voit mal des membres de sa famille parmi les porteurs d’eau déambulant avec des bassines et de bidons.
Mais aussi l’attitude qu’à eu hier Mimi Touré à son égard l’obligeant sur un ton ferme de rester sur place jusqu’à la fin des travaux nous incitent à nous poser une seule question: est-il sur siège éjectable? Vu la façon dont le Premier ministre a insisté sur les sanctions à prendre, on croit bien que oui. Sinon élections locales et présidentielle redonneront le pouvoir de sanctionner au peuple et là, on voit bien où ça fera mal.
Comme disent les anglais : Wait and see…
 Dakaractu

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*