Tay-K : Le rappeur de 19 ans condamné à 55 ans de prison

Devenu célèbre grâce à son morceau “The Race” alors qu’il était en fuite pour meurtre, le rappeur Tay-K vient de connaître l’issue de son procès. À seulement 19 ans, le jeune homme a été condamné à 55 ans de prison ferme. À sa sortie, il aurait donc 74 ans.
Le verdict est tombé. Selon le magazine People, le rappeur Tay-K (19 ans) a été condamné à 55 ans de prison ferme pour meurtre le 23 juillet 2019. Devenu célèbre sur YouTube en 2017 après avoir publié la chanson The Race alors qu’il était en fuite, Tay-K a connu le verdict des différents délits dont il était accusé.

Selon Fort Worth Star-Telegram, le jeune homme a d’abord été condamné à 30 ans de prison et à 5000 dollars d’amende pour un vol aggravé ainsi qu’une amende de 10 000 dollars pour son implication dans un cambriolage à Mansfield (au Texas) ayant entraîné la mort d’Ethan Walker, 21 ans, en 2016. Ethan est décédé des suites d’une blessure par balle dans l’estomac. Il avait été blessé après avoir déclaré aux voleurs (dont Tay-K) qu’il n’avait pas d’argent ni de drogue à leur donner. Le colocataire de Walker, Zachary Beloate, a été blessé, mais il a survécu. De plus, Taymore McIntyre (le vrai nom de Tay-K) a également écopé de treize ans d’emprisonnement et 3000 dollars d’amende pour deux autres affaires de vol avec armes selon CBS Dallas-Forth Worth.

Le jeune homme n’avait que 16 ans au moment des faits et avait été arrêté en juillet 2016 pour meurtre. Il avait ensuite été placé en résidence surveillée jusqu’à ce qu’il coupe son bracelet électronique placé à la cheville. Il a ensuite commencé une cavale pendant laquelle il a publié son clip The Race, provocation ultime contre les autorités à sa poursuite. Pendant sa cavale, il aurait également tué Mark Sadivar (23 ans). Le rappeur faisait donc l’objet de deux accusations de meurtre. Arrêté le 30 juin 2017 dans le New Jersey à Forth Worth, il attendait de connaître l’issue de son procès.

Le père d’Ethan (mort en 2016), Richard Walker, a déclaré lors du procès un peu avant le verdict des juges selon Forth Worth Star-Telegram : “J’ai essayé de mener une bonne vie et je sais que la haine est une émotion très négative, mais à l’heure actuelle, je déteste trois personnes. L’un est le planificateur, le deuxième est la personne qui a appuyé sur la gâchette et le troisième, la personne qui en a tiré profit et qui a vu cela comme un changement de carrière.”

Tay-K a publié l’ensemble du procès sur son compte Instagram. Il devra purger au moins la moitié de sa peine de 55 ans avant de devenir admissible à la libération conditionnelle.

View this post on Instagram

💔

A post shared by TAY-K FP (@taykthepharmacist) on