Petit aperçu de l'agenda prévisionnel de Barack Obama…

 

Tête à tête avec le chef de l’Etat sénégalais, rencontre avec les organisations de la société civile à Gorée, relance des Omd par la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire, agriculture et agrobusiness, ainsi qu’un discours attendu devant les présidents de Cour suprême africains. Tel est le draft de l’agenda du séjour du Président américain au Sénégal…barack et macky

La toute prochaine visite du Président des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, prévue pour durer 48 heures chrono avec possibilité d’être prolongée, mobilise depuis plusieurs semaines les services de sécurité des Etats-Unis et leurs bras longs en Afrique, mais aussi ceux du Sénégal. EnQuête révélait il y a quelques jours l’importance capitale que l’Administration Us attache à la bonne organisation du séjour de Barack Hussein Obama dans notre pays, en Tanzanie et au Malawi, après ceux de Bill Clinton et de Georges Walker Bush, les énormes moyens financiers annoncés comme «budget» pour la circonstance en attestant.

Pour la partie sénégalaise du périple de l’homme «le plus puissant de la planète», entre le 26 et le 28 juin, il nous revient de sources diplomatiques que le Président Obama, après son arrivée à Dakar à bord de Air Force One, l’avion de commandement de tous les présidents des Etats-Unis, devrait avoir un tête-à-tête avec le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall. La durée de l’entretien n’a pas été précisée à EnQuête. Mais elle serait suivie d’une conférence de presse animée par les deux hommes, sous le coaching serré d’un Protocole américain très soucieux de la maîtrise du timing prévu à cet effet. En clôture de la première soirée de la visite du chef de l’Administration Us, un dîner est annoncé, offert aux membres de la délégation américaine par le couple présidentiel sénégalais.

Passage obligé de toutes les grandes et simples personnalités en visite au Sénégal, Gorée pourrait être coupé du Sénégal le temps du passage de Barack Obama dans l’île. Sur place, il devrait rencontrer les organisations de la société civile sénégalaise au siège de Gorée Institute. Avocat de profession, mais aussi travailleur social dans les ghettos et bas quartiers de Chicago, le Président américain s’est souvent déclaré «allié» des forces sociales considérées comme sentinelles au service des bonnes pratiques politiques autant que contre-pouvoir organisé.

Alors que bon nombre d’États africains comme le Sénégal ont définitivement perdu espoir de réaliser l’intégralité des Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd), Barack Obama sera là pour donner un coup de pub à l’idée de substitution, la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire. Ce sera en présence de nombreux ministres africains conviés à la visite du Président américain. Il y serait question, selon nos informations, d’agriculture et d’agrobusiness, au moment où des centaines de milliers d’hectares cultivables sur le continent sont en train d’être arrachées aux communautés locales pour des bouchées de pain par des investisseurs d’un nouveau type.

Juriste sorti de Harvard, Barack Obama pourrait également être tenté de rappeler aux chefs d’Etat africains sa fameuse phrase d’Accra : «L’Afrique a plus besoin d’institutions fortes que d’hommes forts». Il en aura l’occasion avec ce discours attendu au cours d’une table-ronde avec les présidents de Cour suprême de nombreux pays africains…

Enquête

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*