Pétrole : l’Ouganda choisit la Tanzanie

Pétrole : l’Ouganda choisit la Tanzanie

  • L'Ouganda, le Kenya et la TanzanieImage copyrightno creditImage captionL’Ouganda, le Kenya et la Tanzanie

L’Ouganda, un pays enclavé, va exporter son pétrole via la Tanzanie, et non le Kenya. Le choix a été annoncé à l’issue d’un mini-sommet régional, près de Kampala, après plusieurs années de tractations entre l’Ouganda, la Tanzanie, le Kenya et les sociétés pétrolières impliquées.

Les réserves pétrolières découvertes en Ouganda en 2006 sont estimées à 1,7 milliards de barils au moins.

Le pays envisage de commencer la production en 2018. Des compagnies francaise, chinoise et britannique détiennent la plupart des licences.

Le Kenya avait voulu faire passer ce pipeline à travers son territoire et l’Ouganda avait initialement signé un accord à cet effet.

Mais la compagnie francaise Total a contesté cette idée car, selon elle, certaines parties du Kenya ne sont pas sûres, principalement à cause du groupe islamiste somalien Al-Shabab.

Après ce choix ougandais, la présidence kenyane a annoncé qu’elle va poursuivre son projet et construire malgré tout un oléoduc pour son propre pétrole brut.

L’oléoduc partira de la localité ougandaise de Hoima jusqu’au port tanzanien de Tanga, sur l’océan Indien, après un tracé de 1.400 km.

Le ministre ougandais des Affaires étrangères Sam Kutesa a donné plusieurs raisons pour expliquer ce choix. “On a pris en compte le fait que l’oléoduc jusqu’à Tanga était, entre autres aspects, le moins coûteux”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*