Place de l’Afrique au Conseil de sécurité de l’ Onu : Dakar soutient Pretoria

Macky Sall - Jacob Zuma
Macky Sall - Jacob Zuma
Macky Sall – Jacob Zuma

Le Président sud-africain trouve inacceptable que le continent africain, avec son milliard d’habitants, ne puisse pas avoir un siège permanent au Conseil de sécurité de l’Onu.

«Le fait que l’Afrique ne soit pas représentée au Conseil de sécurité de l’Onu est une situation qui ne peut pas continuer. Elle doit changer. Il y a autant de questions pour lesquelles l’Afrique a besoin défendre son peuple.

 Les pays développés ne réagissent pas le plus souvent quand on pose ce problème», a  déclaré Jacob Zuma à Dakar. Macky Sall est sur la même longueur d’ondes.

«Quand le Conseil de sécurité a été créé en 1945, aucun pays africain, à part le Liberia, n’était indépendant. Il n’est pas normal qu’avec une population si forte, l’Afrique soit absente du Conseil de sécurité de l’Onu.

Nous allons poursuivre nos efforts communs pour l’intégration africaine dans la paix et aussi pour que le continent ait une représentation  au sein du Conseil de sécurité des Nations unies. Nous allons nous battre pour changer cette situation. Elle est inacceptable», a martelé le chef de l’Etat     sénégalais.

«Nous avons tous conscience de la nécessité d’une représentation de notre continent au sein du Conseil de sécurité.  Il faut poser le problème au sein de l’Union africaine (Ua) afin de promouvoir un ordre mondial», préconise le Président Zuma. Au prochain sommet de l’Ua, le Sénégal s’est engagé à faire une  «proposition concrète».

birame@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*