Placé sous mandat de dépôt, hier : Les choses se corsent pour Tombon Oualy

7095715-10865275Le juge du 1e cabinet d’instruction du tribunal régional de Dakar, Mahawa Sémou Diouf, a hérité du dossier de Tombon Oualy, présumé meurtrier de l’étudiant Bassirou Faye. Le policier a été inculpé de meurtre et placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss (Mar). Mais déjà, son dossier se corse.

Selon «Libération», les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) ont révélé que non seulement Tombon Oualy avait dérobé des munitions au commissariat du Point E, deux jours après le meurtre (pour se couvrir de la balle manquante), mais aussi il avait pris une radio au niveau du poste mis en place au Rectorat. Pis, il s’est donné un indicatif qu’il n’avait pas afin de pouvoir être au cœur du dispositif communicationnel de la police.

Entendu sur procès-verbal, Tombon Oualy a nié catégoriquement tous ces faits qui lui sont reprochés.

seneweb

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*