POLEMIQUE Histoire de penalty Ajax-Ac Milan Après Pepe, le «judo de Balotelli» sur le tatami

judo de Balotelli
judo de Balotelli
judo de Balotelli

Merci l’arbitre. En déplacement à l’Ajax en Ligue des champions ce mardi, l’Ac Milan a égalisé (1-1) en fin de rencontre grâce à un penalty inexistant. Et c’est Mario Balotelli qui est au centre de tous les débats pour s’être exercé à une prise de judo à l’image du défenseur du Real Madrid, Pepe la semaine dernière en Liga.

«C’est ridicule. Sur le penalty, je vois une prise de judo de Balotelli. L’arbitre aurait dû siffler un coup franc en faveur de l’Ajax, mais il n’a pas eu le courage.» La pilule est difficile à digérer pour le coach Frank De Boer.

Dans une fin de match un peu folle, l’Ajax avait ouvert le score via Stefano Denswil (89e). Mais dans les arrêts de jeu, Mario Balotelli a hérité d’un penalty inexistant. D’ailleurs, c’est plutôt «Super Mario» qui commet la faute sur Mike van der Hoorn. Mais Jonas Eriksson, l’arbitre du match, en a décidé autrement.

La presse italienne est unanime en constant que c’est l’arbitre qui a sauvé Milan. «L’arbitrage a sauvé l’Ac Milan», a titré Corriere delle Sport. «Un penalty inexistant», pour La Republicca.

Pepe fait des émules

Il faut noter que quelques jours avant en Liga, le défenseur du Real Madrid, Pepe avait refait le même coup. Le Real Madrid est passé par un trou de serrure mercredi soir à Elche (1-2). Les Madrilènes, rejoints dans les dernières secondes de la partie par Elche (2-2) ont réussi à s’en sortir quelques instants plus tard quand Pepe obtenait un penalty dans le temps additionnel.

La faute du défenseur de Elche est pourtant loin d’être évidente. Au vu des images, le Portugais, jamais le dernier pour influencer l’arbitre, a bien manœuvré pour obtenir le penalty en bousculant son adversaire d’un geste digne d’un affrontement de judo. L’arbitre a sanctionné le geste et accordé un penalty transformé par Cristiano Ronaldo. «Le joueur d’Elche m’a bloqué et n’a jamais cherché à jouer le ballon», a dit Pepe après le match.

Gerard Piqué, qui regardait la rencontre à la télévision, n’a pas manqué de commenter cette phase de jeu litigieuse sur Twitter. «Je regarde un film comique sur Canal + Liga… C’est souvent le cas à ces heures de la nuit», avait tweeté avec ironie le défenseur de Barcelone.

L‘arbitre du match Cesar Muniz Fernandaz qui a accordé le penalty victorieux au Real dans les arrêts du match «n’était pas dans les conditions propices pour arbitrer», a déclaré le président du Comité technique des arbitres de la Fédération espagnole, Victoriano Sanchez le lendemain du match. Ce dernier a déclaré que Cesar Muniz avait probablement pris «une mauvaise décision» lorsqu’il a indiqué le point de penalty après une «faute» du milieu Carlos Sanchez sur le défenseur du Real Pepe.

D’ailleurs par la suite, l’arbitre du match Cesar Muniz Fernandaz a été suspendu. Et si l’Uefa demandait aux arbitres d’être plus vigilants ? Car apparemment, provoquer un penalty par une prise de judo, c’est devenu une habitude. N’est-ce pas Balotelli et Pepe ?

hdiandy@lequotidien.sn (avec 7sur7)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*