Politique étrangère de Donald Trump

Image copyrightAP
Image captionDonald Trump

Dans son discours, Donald Trump est parti d’un constat.

Selon lui, la politique étrangère américaine de ces dernières décennies a été marquée par « l’arrogance », « l’incohérence », une mauvaise gestion des répercussions de la mondialisation, et ce qu’il appelle « des erreurs » comme l’invasion de l’Irak par George Bush ou l’intervention en Libye par Barack Obama.

Le chef de file des candidats républicains à la Maison Blanche promet d’investir « ce qu’il faut » pour renforcer la domination des Etats-Unis sur le plan militaire, tout en s’engageant à ne recourir à la force armée qu’en tout dernier ressort.

« Notre objectif, c’est la paix et la prospérité, pas la guerre et la destruction. Je n’enverrais jamais nos plus braves au combat, à moins que ce soit nécessaire et je veux dire absolument nécessaire, et je ne le ferais que si nous avons un plan pour la victoire avec un grand V », a déclaré M. Trump.

Il souligne l’importance de la diplomatie et s’engage, s’il est élu, à organiser immédiatement un sommet des pays de l’OTAN et un sommet avec les pays d’Asie.

Donald Trump estime en particulier que la mission de l’OTAN doit se focaliser sur la lutte contre les flux migratoires et le terrorisme islamique.

Parmi les priorités de Donald Trump: vaincre le groupe Etat Islamique, réparer les relations avec l’allié israélien et se rapprocher de la Russie et de la Chine.

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*