Porochenko accuse Moscou de vouloir annexer l’Ukraine et appelle l’Otan à l’aide

Suite à la récente provocation ukrainienne dans le détroit de Kertch, le Président ukrainien appelle les États-Unis à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou, accuse Vladimir Poutine de vouloir annexer l’Ukraine et invite des navires de l’Otan en mer d’Azov.

Le Président ukrainien Piotr Porochenko a appelé les pays membres de l’Otan à se tenir prêts à envoyer leurs navires en mer d’Azov (que le détroit de Kertch sépare de la mer Noire), dans une interview au quotidien allemand Bild accordée suite à l’incident entre les marines russe et ukrainienne dans le détroit de Kertch dimanche dernier.

«L’Allemagne est l’un de nos alliés les plus proches et nous espérons que l’Otan sera désormais prête à transférer des navires de guerre dans la mer d’Azov afin d’aider l’Ukraine à en assurer la sécurité», a-t-il déclaré.

«La chancelière Merkel est une grande amie de l’Ukraine», a encore affirmé M.Porochenko. «En 2015, elle a déjà sauvé notre pays», a-t-il ajouté.

Le Président a également accusé son homologue russe, Vladimir Poutine, de chercher à annexer l’Ukraine.

«Nous avons immédiatement besoin de nouvelles sanctions face à l’incroyable agression russe», a encore lancé le numéro un ukrainien.

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 25 novembre la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le département du FSB pour la Crimée, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d’exécuter les ordres des garde-côtes. Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d’effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter. Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

La Russie a qualifié l’incident de «provocation» et a ouvert une enquête pénale à la suite de la violation de sa frontière d’État. Moscou a demandé aux pays occidentaux soutenant Kiev d’influer sur les autorités ukrainiennes. Les autorités ukrainiennes ont décidé lundi d’introduire la loi martiale dans certaines régions de l’Ukraine, le long de la frontière avec la Russie ainsi que le long des côtes de la mer Noire et de la mer d’Azov, pendant 30 jours.

Après la provocation de la Marine ukrainienne dans le détroit de Kertch, la porte-parole du département d’État, Heather Nauert, a invité les pays européens à faire «davantage» pour soutenir Kiev face à Moscou.

fr.sputniknews.com

In the Spotlight

Un enseignant viole son élève mineur

by James Dillinger in FAITS DIVERS 0

Un Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre (Svt) au Cem de Gniby (Kaffrine) est accusé de viol sur une élève mineure. Cette dernière, selon Libération, se plaignant de douleurs au ventre, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*