Pose de la première pierre du pont Trans- Gambie

0c0620df691ea58767c2edc4443a16e4Le Premier ministre sénégalais, Mohamed Boun Abdallah Dionne, et la Vice-présidente gambienne, Isatou Njie Saidy ont procédé vendredi à la pose symbolique de la première pierre du pont Trans-Gambie, une infrastructure qui va faciliter le déplacement des populations des deux pays sur cet axe, a constaté l’APS.

Les ministres sénégalais Mankeur Ndiaye (Affaires étrangères), Mansour Elimane Kane (Transports, terrestres), Mansour Faye (Hydraulique) et le secrétaire d’Etat, Souleymane Jules Diop, l’ambassadeur du Sénégal en Gambie, Saliou Ndiaye ont pris part à la cérémonie.

L’évènement s’est déroulé aussi en présence du khalife général des Niassènes, Cheikh Ahmed Tidiane Niass, qui séjourne en Gambie dans le cadre de la célébration des 50 dans d’indépendance de ce pays.

Le guide religieux, visiblement très ému, par ce moment, a formulé des prières pour la réussite de ce projet annoncé depuis des années.

”Ce pont va rapprocher les deux peuples des deux pays. Le Sénégal et la Gambie sont des pays frères’’, a-t-il soutenu. ‘’Les populations de la Gambie ont des parents au Sénégal comme celles sénégalaises en Gambie. Nous prions donc pour que ce projet puisse répondre aux attentes des deux peuples mais aussi des présidents Macky Sall et Yaya Jammeh’’, a ajouté le Khalife de Médina Baye.

Le Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne et la vice-présidente gambienne, Isatou Njie Saidy ont salué ‘’la concrétisation’’ de ce projet dont la réalisation, disent-t ils ”a été une vieille doléance des deux peuples’’.

Des représentants de la BAD et du consortium CORSAN-COVIAM-AREZKI, en charge des travaux, ont organisé ensemble la pose de la première pierre suivie de l’inauguration d’une plaque symbole du démarrage de ce projet dans une ambiance de musicale assurée par la Gambia police Band.

La “convention” avec l’entreprise chargée de la construction du pont a été signée au mois de novembre dernier. Il s’agit du consortium CORSAN-COVIAM-AREZKI qui assure que les travaux vont durer 36 mois.

L’ouvrage a été financé à hauteur de 53 milliards de francs CFA par la Banque africaine de développement (BAD) dont une contribution de 10% des parties sénégalaise et gambienne.

Le pont sur le fleuve Gambie s’étendra sur 942 mètres pour une largeur de 70 mètres. L’infrastructure va faciliter la circulation des personnes et des biens entre le nord et le sud du Sénégal.

Par Abdoulaye Badji

APS

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*