Pour une supposée affaire d'escroquerie, Sadaga porte plainte contre Wade

Abdoul Ahad Seck Sadaga porte plainte contre Me Abdoulaye Wade
Abdoul Ahad Seck Sadaga porte plainte contre Me Abdoulaye Wade
Abdoul Ahad Seck Sadaga porte plainte contre Me Abdoulaye Wade

La guéguerre entre le Pds et l’Apr est loin de s’estomper avec la plainte déposée depuis hier au niveau du procureur de la République près le Tribunal régional de Diourbel pour poursuivre Abdoulaye Wade, qui aurait abusé la communauté mouride en la grugeant de deux milliards de francs.

Ce n’est pas demain la veille, l’accalmie entre l’opposition et le pouvoir. Depuis hier, un nouveau feuilleton judiciaire vient d’être ouvert par le député Abdoul Ahad Seck Sadaga. Le parlementaire a porté plainte contre le secrétaire général national du Pds Abdoulaye Wade. Il l’accuse d’avoir escroqué et abusé de la confiance de Serigne Saliou Mbacké qui lui avait prêté en 2007 la somme de deux milliards de francs Cfa.

Abdoul Ahad Seck Sadaga explique : «Cette dette est estimée à 2 milliards de francs Cfa qui étaient destinés aux chantiers de Touba. En tant que citoyen habitant la ville de Touba, député du peuple et petit-fils de Serigne Touba, je trouve cet acte irrespectueux et l’assimile à une escroquerie et un abus de confiance qui mérite l’ouverture d’une enquête et des poursuites. Ainsi, je porte plainte contre Me Abdoulaye Wade, secrétaire général national du Pds, pour escroquerie et abus de confiance portant sur une somme de 2 milliards de francs Cfa et me constitue partie civile afin que cette somme puisse à l’issue du procès, retourner dans les comptes des ayants droit.»

Le député a précisé que la famille du défunt khalife général des mourides n’a pas été mêlée à cette affaire. Il confie : «Au cours du mois de juillet 2010, une information a été rendue publique par une haute autorité de Touba faisant état d’une dette que l’ancien chef de l’Etat du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, par ailleurs secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais avait contractée auprès des autorités religieuses de Touba».

badiallo@lequtidien.sn (Correspondant)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*