Pourquoi les hommes mariés sont de plus en plus courus par les jeunes filles

Couple noir dormirLes hommes mariés ne semblent plus effrayer les jeunes filles. La preuve, ils sont devenus, en peu de temps, la proie des demoiselles. Une cible dont l’âge n’est plus un frein. Parfois la différence d’âge peut paraitre surprenante, mais cela ne semble déranger le moins du monde les jeunes filles.

Pourquoi ce choix ?

Est-ce par amour ?

Est-ce par intérêt ?

Qu’est-ce qui poussent les jeunes filles à courir après les hommes mariés au détriment des garçons de leur génération ? Des dakaroises se sont prêtées aux questions de Seneweb. Ils peuvent être un père ou même un grand-père, mais c’est insignifiant pour certaines jeunes filles. 

Contrairement aux années précédentes pendant lesquelles ce phénomène n’était pas si fréquent, aujourd’hui l’on se demande pourquoi la couche culotte féminine affectionne les hommes mariés. Certaines filles interrogées soutiennent que choisir un homme marié comme petit-ami n’est pas fortuit. Sortir avec ces hommes présentent de nombreux atouts, comme la stabilité financière, la discrétion, la paix, entre autres.
«Ils sont plus responsables et savent bien choyer leurs copines. Ils te stabilisent financièrement et sont toujours prêts à te donner ce que tu veux. En plus, ils ne te fatiguent pas avec des sorties et autres», dira une jeune fille du nom de Rokhaya. Elle a la vingtaine. A un moment de sa vie, elle est sortie avec un homme marié. «Par curiosité», dit-elle.
 
«Cet homme est arrivé comme ça dans ma vie, sans que je ne m’y attende. Si j’ai accepté de sortir avec lui, ce n’est pas parce que je l’aimais éperdument. Je l’ai fait juste par simple curiosité. Je voulais savoir comment c’était d’être avec un homme marié», ajoute-t-elle.
Bintou Kassé est dans la même situation, ou presque. Elle sort avec un marié, de surcroit un polygame. Il est bien plus âgé qu’elle, mais elle ne s’en soucie pas, du moment qu’elle vit dans «l’opulence» grâce à son homme.
«Mon copain est plus âgée que moi et il a deux femmes. Cela fait pas mal de temps qu’on sort ensemble maintenant et grâce à lui je vis bien. Il me donne tout ce que je veux et satisfait mes moindres caprices», nous a-t-elle confié. Pour cette demoiselle, l’amour passe au second plan. Le plus important, c’est de trouver un homme bien. «Vouloir rester là et attendre le prince charmant n’est pas la solution. 
 
Nous sommes à une époque où il est difficile de trouver quelqu’un de bien. Même si on ne l’aime pas, du moment qu’il nous comble, pour moi c’est suffisant. L’amour viendra après», avoue-t-elle. D’après elle, son homme l’aime éperdument et voudrait faire d’elle sa femme.
Un projet qui l’enchante et dont elle attend impatiemment l’aboutissement. Pour une autre fille, Marianne, avec les hommes mariés, elle est sûre de s’accompagner d’une personne responsable et mûre qui a osé franchir le Rubicon en fondant un foyer, donc qui n’hésitera pas à renouveler l’expérience en l’épousant. Un homme qui ne fera pas d’elle sa propriété privée et qui ne pique pas une crise de jalousie pour un rien. Un homme qui connait ses obligations vis-à-vis de sa copine, sans qu’elle ne le lui dise. 
 
Une autre jeune fille, Jeanne, est elle aussi avec un marié. Un jeune garçon, de la même génération qu’elle. «Je suis avec lui parce que je l’aime tout simplement et nous comptons nous marier d’ici peu», se convainc-t-elle. Selon elle, qu’il soit riche ou non, cela ne la dérange pas. Ce qui est le plus important à ses yeux, c’est ce qu’ils ressentent l’un de l’autre.
In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*