Pourquoi Macky ne sanctione pas le DG de la Lonase ? Elle gère mal les milliards depuios 2008

macky-dg-lonaseLa Loterie nationale sénégalaise s’est illustrée comme une championne en matière de mal gouvernance. De 2008 à 2013, cette entreprise sénégalaise de loterie est mouillée par tous les rapports d’audit de l’Autorité de régulation des marchés publics au Sénégal (Armp). Et le Président de la République ne fait rien pour empêcher cette entreprise de continuer à mal gérer l’argent de l’Etat. Comme s’il y avait une impunité. Le Directeur de la lonase, Monsieur Amadou Samba Kane et ses prédécesseurs ont tous été épinglées pour mauvaise gestions depuis 2008.
Selon nos confrères de Sud quotidien, les auditeurs de l’Armp reprochent à la Loterie nationale Sénégalaise de procéder à «des achats et acquisitions d’un montant global de 302,614 millions de francs CFA» en dehors de toute procédure édictée par le Code des marchés pour ne citer que cela.

Toutefois, il faut souligner que cette mise en demeure n’est pas une première pour la Lonase. En effet, dans son rapport de 2013, les auditeurs de l’Armp l’ont épinglé pour des faits quasiment similaires.

Il s’agit des transactions d’une valeur de plus de 302 millions de francs en dehors de toute transparence.

Ce montant concerne des contrats relatifs aux appels d’offre non approuvés par la personne compétente et des achats et acquisitions d’un montant global de 302 614 681 de Cfa, passés en dehors de toute procédure édictée par le décret 2011- 1048 du 27 Juillet 2011 portant Code des marchés publics.

Idem pour le Rapport 2011. Le Cabinet BSC, a audité et vérifié la passation, l’exécution et le suivi sur 20 marchés portant sur une valeur globale de près de 900 millions.
Cette vérification a pu montrer la cession et l’attribution de marchés de confection de tickets de grattage à une société d’habillement et de sportwear.

C’était du temps de Baïla Wane, mais le nouveau Directeur Général n’est pas en reste, puisque lui-même est épinglé pour des contrats par entente directe portant sur l’achat de véhicules qui lui sont affectés, se chiffrant à plus de 100 millions de nos francs.
En 2010, les auditeurs de l’Armp, après un audit des comptes de la Lonase sous la direction de Baïla Wane ont relevé des surfacturations concernant l’acquisition de bobines thermiques pour une valeur de 1 118 826 235 F Cfa.

Selon eux, ces bobines ont été achetées à 8 750 F Cfa HTVA l’unité alors que le prix sur le marché est de 1 100 F Cfa HTVA l’unité, soit “une surfacturation de l’ordre de 978 173 794 F Cfa. A cela s’ajoute aussi l’achat de deux motos-pompes d’un montant unitaire de 12 380 000 F CfaTTC soit un montant global de 24 760 000 pour les deux, alors que des prix unitaires d’environ 8 500 000 F Cfa TTC pour ne citer que ces exemples.

In the Spotlight

Concours général : Ces impairs qui grippent la machine

by bishba in Education 0

L’image du Concours général s’effrite davantage. Cette année, les épreuves de Maths puisées dans le Net ont poussé parents et candidats à demander la reprise de l’examen. Mais au-delà, ce manquement noté met à nu [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*