« POWER AFRICA »-PLAN POUR L’ACCES DE L’AFRIQUE A L’ELECTRICITE Obama zappe le Sénégal.

Grosse désillusion pour le Sénégal. Le président des Etats-Unis n’a pas retenu notre pays dans son projet dénommé «Power Africa». Un plan pour l’accès de l’Afrique en électricité. Pour le moment, les heureux élus sont l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Liberia, le Nigeria et la Tanzanie.obama_africa

Douche froide à Dakar ! Barack Obama qui a été accueilli avec tous honneurs par le peuple sénégalais à la tête duquel, son président, Macky Sall, qui a mis le pays au ralenti pendant 72 heures, vient de dévoiler son fameux projet pour l’accès de l’Afrique à l’électricité dénommé «Power Africa». Le Sénégal qui souffre terriblement des coupures et d’autres délestages, surtout en période d’hivernage, a été zappé par le président Obama.

Sud Quotidien qui a parcouru la liste détaillée des bénéficiaires n’a pas aperçu l’ombre de notre pays qui en avait plus que besoin pour afin réaliser ses grands projets.

Mais, les Etats-Unis ont préféré d’abord travailler avec l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Liberia, le Nigeria et la Tanzanie. Des pays qu’ils considèrent comme étant les plus affectés par des coupures d’électricité fréquentes et ayant des «objectifs ambitieux» en matière de production d’électricité.

Ils vont leur apporter 10.000 MW d’électricité «plus propre» supplémentaires. Ce qui permettra de brancher 20 millions de foyers et d’entreprises.

Ce plan américain associe plusieurs agences gouvernementales et devrait entraîner au moins 9 milliards de dollars d’investissements privés, selon la Maison Blanche.

Power Africa, rappelle-t-on est décrit par la Maison Blanche comme «une nouvelle initiative visant à doubler l’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne».

«Plus des deux tiers de la population de l’Afrique subsaharienne vivent sans électricité, et plus de 85% des habitants des zones rurales n’y ont pas accès. Africa Power va s’appuyer sur l’énorme potentiel énergétique de Afrique, y compris les nouvelles découvertes de vastes réserves de pétrole et de gaz, et sur le potentiel de développement d’énergies propres, géothermique, hydroélectrique, éolienne et solaire», a-t-elle ajouté.

Le plan américain «va aider les pays à développer de façon responsable des ressources récemment découvertes, construire des centrales et des lignes électriques, et élargir les solutions de mini-réseaux et de systèmes hors réseau».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*